Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Phill Niblock : Touch Five (Touch, 2013)

phill niblock touch 5

Dans la lumière d’une lampe d'architecte, on imagine Phill Niblock penché sur ses travaux sonores. Là par exemple il retouche un enregistrement d’Arne Deforce (violoncelle) ou de Rhodri Davies (harpe). Un peu plus tard, il réécoute les interprétations d’une de ses pièces, Two Lips, par trois groupes différents de quatre guitaristes. Si j’ai pris ces exemples, c’est que je n'ai même pas eu à les inventer, et qu'ils se succèdent sur les deux CD de Touch Five.

Sur le premier, en multipliant les pistes et en altérant le timbre des instruments, Niblock transforme le violoncelle puis la harpe pour qu’ils tissent des drones de toutes sortes qui interfèrent tout en conservant une impression d’unité. Or, en se rapprochant du monochrome, on aperçoit les pixels et, une fois plongés dedans, on ne peut qu’applaudir l’envergure de ces nouvelles compositions.

Sur l'autre CD, le minimalisme de Two Lips est passé trois fois à la moulinette à dix-huit cordes. Par deux fois le résultat est anxiogène, ce qui n’empêche les groupes Zwer (Kobe Van Cauwenberghe, Matthias Koole, Toon Callier & Guy de Bièvre) et Dither (Taylor Levine, David Linaburg, Joshua Lopes & James Moore) de nous faire grand plaisir. Mais le meilleur est pour la fin : Coh Da (David First, Seth Josel, Robert Poss & Susan Stenger), moins radical, remue des couches branlantes à vous en faire perdre l’équilibre. Les cordes de guitares frétillent et derrière, y’a comme un truc qui remue : c’est la surprise qui vous attend !

Phill Niblock : Touch 5 (Touch / Metamkine)
Edition : 2013.
CD1 : 01/ Feadcorn Ear 02/ A Cage of Stars – CD2 : 01/ Two Lips 02/ Two Lips 03/ Two Lips
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

David First : Privacy Issues (XI Records, 2010)

privaxygrisli

Il n’est pas le premier (David) à avoir succombé aux charmes du drone, mais David First a un passif original : guitariste, il a par exemple joué au Carnegie Hall avec Cecil Taylor avant de se produire en rocker arty dans les clubs new yorkais les plus réputés.

Depuis 1996, sa musique est électronique et linéaire, ce dont la présente anthologie témoigne. Des milles feuilles sonores dont les drones gagnent souvent en épaisseur et des orgues aux sonorités ondulantes font les principales caractéristiques de son œuvre. Des pièces font deux minutes et d’autres plus d’une vingtaine et il arrive que First y ajoute quelques épices : une évocation tintinnabulante du zen, des basses profondes, une mélodie simplissime, etc. Sur la longueur, c’est réussi et pas rébarbatif pour un fou, mais il faut quand même oser programmer plusieurs moments d’écoute pour venir à bout de l’anthologie. 

David First : Privacy Issues (droneworks 1996-2009) (XI Records)
Enregistrement : 1996. Edition : 2010.
CD1 :  01/ Zen Guilt/Zen Blame 02/ A Bet on Transcendence Favors the House 03/ My Veil Evades Detection; My Veil Defies Exhaustion; My Veil and I Divorce - CD2 : 01/ Tell Tale 02/ The Softering Door 03/ aw! / Drawline Spout / Holi SPank 04/ Belt 05/ Happy Beatday - CD3 : 01/ Pipelines Witness Apologies to Dennis
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>