Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli #2

Michael Francis Duch : Tomba Emmanuelle (Sofa, 2014)

michael francis duch tomba emmanuelle

La pièce est unique – courte, aussi, qui n’atteindra pas la demi-heure – mais découpée en différents tableaux. Noirs, tous, cependant. Ocres, aussi, pour que Tomba Emmanuelle puisse rappeler peut-être, après s’en être imprégnée, les fresques du mausolée d'Emanuel Vigeland Michael Francis Duch l’a enregistrée.

C’est d’un murmure que Duch extrait les premières secondes de cette composition qu’il interpréta plus tôt en compagnie d’autres contrebassistes, de ses élèves, et qui est désormais son second solo enregistré de contrebasse. Seul, peut-être redouble-t-il d’efforts pour faire croire en la présence de plusieurs musiciens – son ombre combien de fois portée sir ces parois où apparaît ce lent vaisseau balançant ?

Les graves et les aigus qui l’environnent en assurent respectivement l’aplomb et le maintien. Dans la cale, Duch s’active : en charge de la trajectoire – en fait ligne de fuite –, il se montre insistant, combine, varie ou altère, va s’essoufflant puis reprend courage. Alors l’archet double la note et l'homme peut même donner de la voix. C’est une musique non pas de nuit mais de brume, toutes ses longues notes s’y sont emmêlées, comme Michael Francis Duch l’avait écrit.   

Michael Francis Duch : Tomba Emmanuelle (Sofa / Metamkine)
Enregistrement : 11 mai 2013. Edition : 2014.
CD : 01/ Tomba Emmanuelle
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Michael Francis Duch : Tomba Emmanuelle (Sofa, 2014)