Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli #2

John Edwards, Chris Corsano : TSKTSKING (Dancing Wayang, 2009)

tsksli

Sur un carton glissé avec le 33 tours à l’intérieur de sa pochette, des notes signées Evan Parker racontent la première rencontre du saxophoniste avec Chris Corsano. Pour parer à toute éventualité – notamment celle d’avoir à faire face à un jeune batteur au jeu possiblement décevant –, Parker avait alors requis la présence de John Edwards. De la réunion naquirent quelques projets, dont un enregistrement du nom d’A Glancing Blow édité par le label Clean Feed.

Dans ces mêmes notes, Parker note que ses deux partenaires s’entendent assez bien pour se permettre maintenant d’enregistrer sans lui. L’auditeur est prévenu, qui devra écouter TSKTSKING, disque sur lequel un contrebassiste et un batteur attestent de leur complémentarité : Edwards en démontrant sur archet frénétique (descentes parfois vertigineuses) ou pizzicatos fuyants quand Corsano désosse sa batterie pour fomenter au son de chacun de ses éléments roulements engageants ou la multiplication de quintuples rebonds. Le chant improvisé soulevé à grand renforts de gestes larges : grandiose.

John Edwards, Chris Corsano : TSKTSKING (Dancing Wayang)
Enregistrement : 2008. Edition : 2009.
LP : TSKTSKING
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

7batteries75sli

Cette chronique, jusque-là inédite, est extraite du hors-série sept batteries / le son du grisli. Dix exemplaires peuvent encore être commandés en suivant les instructions ci-aliénées.



Commentaires sur John Edwards, Chris Corsano : TSKTSKING (Dancing Wayang, 2009)