Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Isabelle Duthoit, Franz Hautzinger, Matija Schellander, Petr Vrba : Esox Lucius (Corvo, 2015)

isabelle duthoit franz hautzinger matija schellander petr vrba esox lucius

Sous le signe du brochet – The International Nothing (Less Action, Less Excitement, Less Everything) ou Axel Dörner et Toshimaru Nakamura (Vorhernach) n’ont-ils pas, dans le genre improvisé, déjà démontré l’inspiration discrète du poisson ? –, Isabelle Duthoit (clarinette, voix), Matija Schellander (synthétiseur modulaire), Franz Hautzinger et Petr Vrba (trompettes, enceintes) improvisaient en 2012 à la radio tchèque.

En guise de transmetteur, un brochet, donc, même si une carpe aurait pu faire l’affaire : presque secrète, la conversation est en effet faite de strates dessinées par quatre pratiques instrumentales « rentrées ». L’abstraction musicale n’en est pas moins saisissante : un souffle peut ici perturber la surface des choses, une somme d’aigus la percer comme il arrive à la lumière de pénétrer l’eau d’un lac et ainsi d’en révéler quelques mystères.

Jouant d’un code morse inédit ou embrassant les instruments à vent à coups de graves profonds, Schellander manipule son instrument en prenant soin de ne pas trop provoquer l’art assuré de ses partenaires : peut-être est-ce ce qui donne à cette électroacoustique son caractère double, puisque deux mondes y évoluent en miroir avec une grâce confondante.

Isabelle Duthoit, Franz Hautzinger, Matija Schellander, Petr Vrba : Esox Lucius (Corvo Records)
Enregistrement : 2012. Edition : 2015.
LP : A1/ Drop Shot A2/ Sonnenblum A3/ Esox Lucius – B1/ Check Radio B2/ Precise Party
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

IQ + 1 : IQ + 1 (Polí5, 2014)

iq+1

Voici donc Georgij Bagdasarov, Katerina Bilejova, Jana Kneschkle, Jara Tarnovski, Petr Vrba, Michael Zboril et leur drôle de millefeuille. Le vent est maléfique, les machines désintégrées (platines vintages, synthétiseurs analogiques, theremin), les instruments égarés (saxophone baryton, trompette, violon, basse électrique).

Dans ce tournis de sons, l’harmonie s’invite embarrassée, balayée. Un baryton s’égare (ailleurs, le voici en embuscade), une trompette demande de l'aide, une guimbarde cabre quelques rythmes retors. Pas de drone, juste quelques micros-explosions et autres cigales électroniques venant distraire l’amas sonique, ici, finement cadastré. Conclusion : pas besoin de géomètre pour IQ+1.

écoute le son du grisliIQ+1
IQ+1

IQ+1 : IQ+1 (Polí5)
Enregistrement : 2013 / Edition : 2014
CD : 01/I  02/Q  03/+  04/1
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Los Amargados : El dia de los Amargados (Unusual, 2014)

los amargados el dia de los amargados

C’est une cassette rouge, conservée dans un sachet de plastique, avec un piment sec et une bande-dessinée petit format. Le strip semble raconter la virée des deux musiciens – Petr Vrba et George Cremaschi – dans le désert mexicain : répondant favorablement à l’invitation que leur fait un squelette de jouer pour lui, les musiciens s'emmêleront les moustaches… confondues, celles-ci symboliseraient, à en croire le panthéon tchéco-mexicain, la bande que renferme la cassette.

Là, trouver en première face le trompettiste et le contrebassiste retournant la bande de l’intérieur le temps d’une bataille rangée qui rapproche électroacoustique bruitiste et artisanat pétaradant. En seconde face, Susanna Gartmayer rejoint le duo : à la clarinette basse, elle dépose quelques graves capables d’en démontrer à la contrebasse avant de racler le fond de son instrument en chercheuse d’atout radical. Qu’elle trouve bientôt : gimmick de trois notes qu’elle fait tourner et qui change Vrba et Cremaschi en poupées-souvenir qui valent leur pesant de piment.

Los Amargados : El dia de los Amargados (Unusual Records)
Edition : 2014.
K7 : A/ Los Armagados B/ Los Armagados with Suzanna Gartmayer
Guillaume Belhomme © le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Criticon Duo : How to Get A Cold (NOPLYN, 2013)

criticon duo how to get a cold

Comme son nom l’indique, Criticon Duo est une rencontre tchéco-espagnole. Le premier est trompettiste (doué à l’objet) : Petr Vrba. Le second est saxophoniste (doué à l’objet aussi, et qui touche à l’électronique malgré la mise en garde de ses parents) : Tomas Gris. A Prague (Praha), ils ont été enregistrés l’an passé.

Quand on pense aux efforts d’Adolf Sax pour anéantir les effets de l’asthme, on regrette que Gris ait accepté d’intituler l’enregistrement How To Get A Cold (c’est en effet un état aggravant). Forcément, il y a sur le CD beaucoup de courants d’air et, en plus, nous voilà dès le début coincés dans l’un ou l’autre des deux conduits. Comment faire alors ?

Au début, on craint l’échange réductionniste de trop (autrement dit : de rien), post-Dörner vs. post-Butcher, mais le duo est assez malin (ou inconscient) pour contrer nos attentes. Et fiiouuu... c’est du vent dans du papier à cigarette et des grattements comme on en rêvait. Enrhumé maintenant, comme contents nous sommes ! 

Criticon Duo : How To Get A Cold (NOPLYN)
Enregistrement : 2013. Edition : 2013.
CD : 01/ School 02/ The Phantom of John Ford 03/ Back Potatoe
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>