Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Ben Owen : Birds and Water, 4 (Notice, 2014)

ben owen birds and water 4

Les fréquentations de Ben Owen (Michael Pisaro, Antoine Beuger, Alfredo Costa Monteiro…), l’esprit d’une muse de passage (Agnes Martin sur cet Untitled composé avec Scott Allison) et même les objets qu’il fabrique pour mettre en valeur les références Winds Measure attestent tous sa passion pour l’effacement manifeste.

Si, du filigrane qui le magnétise, Owen a ici – troisième étape (les deuxième et troisième ayant été réunis sur un seul disque Observatoire) de Birds and Water, série de travaux de drones – conservé la ligne, il prend soin d'en épaissir le trait. Comme celles des précédentes productions du projet, ces deux pièces d’une vingtaine de minutes ont été enregistrées en mai 2010, à l’Experimental Television Center d’Owego. Sur des appareils créés par un ingénieur de l’endroit (à propos desquels Owen s’explique ici), le musicien compose des bourdons dont il testera la résistance : parasites, échos, perturbations rythmiques, oscillations et même soubresauts. Les pièges sont nombreux qui obligent les sons continus au frémissement ; en définitive, à l'expression codée, soit : au filigrane encore. 



Ben Owen : Birds and Water, 4 (Notice Recordings)
Enregistrement : 2010. Edition : 2014.
Cassette : A/ 20100509-04 B/ 20100509-08
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Ben Owen : Birds and Water, 4 (Notice, 2014)