Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli : la revue

Christiane Bopp : Noyau de lune (Fou, 2018)

christiane bopp noyau de lune

A l'occasion de la parution aux éditions Lenka lente du troisième et dernier volume d'Agitation Fritele son du grisli publie, depuis dix jours, des chroniques de disques signés de musiciens français interrogés ou évoqués par Philippe Robert dans son anthologie de l'underground français. Aujourd'hui, Christiane Bopp, tromboniste ici produite par Jean-Marc Foussat, interrogé dans le premier volume d'Agitation Frite.

Christiane Bopp joue du trombone. Mais ce trombone (devrais-je plutôt écrire « ces » trombones tant « son » trombone sonne pluriel) n’est pas comme les autres. C’est un trombone qui, au centre, préférera toujours la périphérie. Pardon : les périphéries.

C’est un trombone où le grouillant a son mot à dire. C’est un trombone dialoguant avec son ombre (plan rapproché vs arrière plan, trombone avec sourdine vs trombone sans sourdine). C’est un trombone gratouillant le souffle ou ruisselant de brousse. On le découvrira chant médiéval (Ce qui brûle). Plus loin il deviendra ange aux pantoufles de vair. Il aura à cœur de se transformer, se voiler, se dévoiler, se teindre d’un rouge sang ou d’un gris sablé. Il aura à cœur de relier le salivaire à la douceur des chants de lune (Gitane). Il aura l’air libre et libéré. Donc : le sera.

Christiane Bopp : Noyau de lune
Fou Records
Edition : 2018
Luc Bouquet © Le son du grisli

COUV ET BANDEAU



Commentaires sur Christiane Bopp : Noyau de lune (Fou, 2018)