Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli : la revue

Ab Baars : Time to do my lions (Wig, 2010)

timetodomygrisli

Parmi les dix pièces improvisées en 2008 qu’il dédie ici à autant d’artistes inspirants – parmi lesquels on trouve musiciens (Ig Henneman, Misha Mengelberg, Paul Termos, Sunny Murray) ou peintres (Max Beckmann, Eli Content) –, Ab Baars en choisit une qui donnera son titre au recueil : Time to do my lions, phrase extraite d’un poème d’Anne Carson qui évoque les lions dessinés chaque jour par Hokusaï, méthode que celui-ci avait trouvé pour vider ses journées de toute colère.

C’est qu’en Bonnard musicien, Baars étanche dès qu’il le peut sa soif de Japon : au shakuhachi, il évoque de longs voyages avec une délicatesse respectueuse d’une histoire instrumentale qui aurait pu, il le sait, lui rester étrangère (Nissin Joma) : alors comme l’encre imprègne lentement le papier, dans l’air la ligne musicale s’évanouit. Dans les notes écrites pour l’occasion, le musicien avoue que sa découverte du shakuhachi, en 2005, lui a révélé un monde et, même, a eu des effets sur sa pratique du ténor et de la clarinette. Sur Watazumi Doso, c’est alors au saxophone qu’il rend, léger et vibrionnant, hommage à l’un des maîtres du shakuhachi moderne.

Au ténor encore, Baars investit le champ d’un free intériorisé aux dérapages nombreux suivis de redirections intentionnelles (The Rhythm is in the Sound) ; plus tôt, il fit de quatre notes la base de toutes ses trouvailles de linguiste à accents (Day and Dream). A la clarinette enfin, la déconstruction est souvent préférée à tout autre exercice : Gammer en clin d’œil loufoque (à Mengelberg, donc) contre Purple Petal en expérience ardue. D'ailleurs tout, chez Baars, est histoire d’expérience : au-delà du savoir faire, la patience toujours fait son œuvre. Et l’élégance d’Ab Baars n’a plus qu’à conclure.

Ab Baars : Time to do my lions (Wig / Improjazz)
Enregistrement : 4 avril et 28 novembre 2008. Edition : 2010.
CD : 01/ Day and Dream 02/ Tim to do My Lions 03/ Purple Petal 04/ 12 O’Clock and All Is Well 05/ Nisshin Joma 06/ Gammer 07/ Ritratto del mare a Anzio 08/ Watazumi Doso 09/ The Rhythm is in the Sound 10/ 730 Union Street
Guillaume Belhomme © Le son du grisli



Commentaires sur Ab Baars : Time to do my lions (Wig, 2010)