Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Newsletter

suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Le son du grisli : la revue

Rudi Mahall: Solo (Psi - 2006)

mahallgrisliEntendu récemment sur l’immense hommage rendu par Alexander Von Schlippenbach à Thelonious Monk, le clarinettiste Rudi Mahall s’adonnait encore plus récemment à l’exercice du solo improvisé.

Grand admirateur de Dolphy, Mahall destine dès le départ un clin d’œil évident au God Bless The Child du maître, précipitations circulaires et concentration directive à l’appui (I). Débarrassé de toute retenue, il peut avancer ensuite sur terrains glissants, à pas comptés tout de même, pour ne perdre jamais de sa stabilité : distribuant couacs, frottements et grincements en guise d’ornementation facétieuse (II), ou intronisant ces mêmes effets ossature équivoque d’une expérimentation légère (VI).

Ménageant la chèvre expérimentale et le chou mélodique (sur V, notamment), Mahall dose avec minutie les combinaisons changeantes à extraire de sa clarinette basse. Estimant ici (III) les effets de différents souffles sur la pratique de son instrument, il ne voit pas d’inconvénient à se laisser aller là (IV) à un swing élaboré, et en revenir ainsi à Lacy, Monk, et même Bechet.

Intelligent d’un bout à l’autre de son Solo, Rudi Mahall maîtrise avec une même aisance son instrument et le recours immédiat à ses influences musicales enracinées. Aisance qui va jusqu’à lui permettre une légèreté impérieuse, qui noue naturellement le contact entre un auditeur au sol et un musicien évoluant dans les hautes sphères.

CD: 01/ I 02/ II 03/ III 04/ IV 05/ V 06/ VI 07/ VII

Rudi Mahall - Solo - 2006 - Psi. Distribution Orkhêstra International.



Commentaires sur Rudi Mahall: Solo (Psi - 2006)