Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Game of Patience : Trial and Error (Herbal, 2016)

game of patience trial and error

Comme le CD sort dans la série Concrete Disc du label Herbal, j’ai bien regardé l’intérieur de ce digipack trois panneaux : c’est qu’on dirait le sommet d’une architecture de verre et de fer, qui pourrait bien dater du XIXe. Or si elle date du XIXe, j’imagine qu’on n’a pas permis à Game of Patience de faire bouger sa structure, question de conservation…

Parce ce que c’est ce qu’on suppose au début de cette impro du trio (Yong Yandsen au saxophone, Darren Moore à la batterie & percussions et Brian O’Reilly à la contrebasse & electronics). Enfin, jusqu’à ce qu’une cymbale se fasse frotter dans le sens de ses rainures : alors voilà l’impro sur le feu, qui fait chauffer à court-bouillon des tintements métalliques, des crincrins récalcitrants, etc. Ensuite, à Fukuoka (c’est le deuxième morceau, un autre enregistrement de concert), ça part en free = à force de patience on en arrive à en goûter (de la force). Il semblerait que les concerts de Game of Patience se suivent et ne se ressemblent pas, et ça c’est tant mieux pour leurs disques !



GOP

Game of Patience : Trial and Error
Herbal International
Enregistrement : 22 janvier 2015 & 16 juin 2014. Edition : 2016.
CD : 01/ CHOPPA 02/ Fukuoka
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Yong Yandsen : Disillusion (Doubtful Sounds, 2013)

yong yandsen disillusion

Être passé par la guitare avant de se consacrer au seul saxophone ténor a-t-il eu une influence sur la musique de Yong Yandsen ? Les sept titres de Disillusion posent (et répondent à) la question.

C'est que le musicien malaisien y affiche un tel intérêt pour les torsions et contorsions qu'on l'imagine tirant sur les clés de son instrument avec autant de facilité qu'il le ferait sur six cordes. Vibrionnant, dérapant, vociférant, empêchant un grave ou insistant dans l’aigu, jusqu’à ce bel air qu’a Yandsen de coincer tout à coup : dans un sillon, le voici maintenant réfléchissant : levant le nez, il avise l’échappatoire et, avec la même inspiration soumise à tempérament, s’y engouffre. Voilà deux faces fortes d’emportements et d’hésitations, loin du solo de saxophone entendu et confiant : lumineuses.

EN ECOUTE >>> - (extrait)

Yong Yandsen : Disillusion (Doubtful Sounds / Souffle Continu / Metamkine)
Edition : 2013.
LP : 1-7/ Disillusion
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>