Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Scanner : Blink of An Eye (Thirsty Ear, 2010)

blinkofagrisli

Sur des schémas souvent répétitifs, Robin Rimbaud (alias Scanner) brouille de ses electronics la prudente musique du Post Modern Jazz Quartet (Matthew Shipp, Khan Jamal, Michael Bisio, Michael Thompson). Ainsi, un vibraphone, semble-t-il inspiré, ne sera que seulement cotonneux, une fois passé à la moulinette Scanner. De la même manière, il faudra, excessivement, tendre l’oreille pour saisir l’archet déraillant de Michael Bisio.

En choisissant ainsi de colorier en lieu et place d’intensifier, d’interférer ou de proposer, Robin Rimbaud en arrive à réduire la musique de Matthew Shipp (très sage ici, on m’excusera de le répéter) en un gimmick, certes élégant mais de très peu de profondeur.

Scanner with The Post Modern Jazz Quartet : Blink of An Eye (Thirsty Ear / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2010. Edition : 2010.
CD : 01/Shadow Splice 02/ C Jam Blues 03/ A Galaxy of Winking Dots 04/ Not a Frame Earlier or Later 05/ Involuntary Re Ex 06/ Most with The Least 07/ Dreaming with You at My Side 08/ The Decisive Moment 09/ Cuts & Shadows 10/ Beyond the Edge of the Frame
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>