Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

inien : Favoriten (Schraum, 2011)

favoritsli

En concert, il est fort à parier qu’inien, l’association d’Axel Haller (basse électrique) et Johannes Tröndle (violoncelle), fait beaucoup d’effet. Sa musique improvisée étiquetée « réductionnisme / made in Berlin » est très valable. Mais sur disque (donc sans l’apport du visuel et de la proximité) peut-elle faire impression longtemps ?

Je crains en effet d’oublier Favoriten une fois qu’il aura été rangé à côté d’autres disques sur une étagère, rangé à sa place où je ne viendrais peut-être plus jamais le chercher. Parce que ses dix plages instrumentales chuchotent comme d’autres mais avec moins de poigne. Parce que ses dix plages peuvent aussi gronder mais sans marquer vraiment (une nuance pour Cotta la sixième, d’une beauté noise farouche).

Enfin, il y a que Favoriten m’a renvoyé aux limites de la critique musicale. Celle-ci est souvent injuste. En effet, qu’aurais-je écrit si Haller et Tröndle avait eu derrière eux de nombreuses références ? Peut-être aurais-je salué leur constance ou leur sonorité sempiternellement retravaillée ? Mais Haller et Tröndle ne tireront rien encore de leur expérience. Je dois me contenter de leur adresser seulement des encouragements. En caressant l’espoir de les entendre un jour jouer « en vrai ».

inien : Favoriten (Schraum)
Edition : 2011.
CD : 01/ Decin 02/ Krippen 03/ Kolin 04/ Znojmo 05/ Priper 06/ Cotta 07/ Biehla 08/ Stezsch 09/ Mojzir 10/ Zajeci
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [1] - Permalien [#]

Nörz : (also known as) acker velvet (Schraum, 2009)

aslosli

Commencée dans le noir le plus total, l’improvisation d’Andreas Trobollowitsch à la guitare et à la basse et de Johannes Tröndle au violoncelle (aka Nörz sur (also known as) acker velvet, vous vous y retrouvez ?) prend une tournure pop inattendue. Une sorte d’ambient délavée que le violoncelle soutient de tous ses graves.

Ensuite, le climat est gagné par un buzz (inattendu, lui aussi) qui sonne l’heure des jeux : les jouets sont les jacks, les micros et les amplis / les conséquences sont les sifflements et la réverbération de toutes les expériences et de tous les gestes improvisés. Malgré tout, le duo continue de peindre une atmosphère qui si elle ne brille pas par son originalité parvient à se mêler avec tact à la vie de l’appartement : Also Known As musique d’ameublement…

Nörz : (also known as) acker velvet (Schraum)
Edition : 2009.
CD : 01/ Mo 02/ Su 03/ So 04/ Me 05/ Ra 06/ No 07/ Ka 08/ Li
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>