Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : Franz Kafka vs Nurse With WoundAbécédaire Thelonious MonkNouveautés NoBusiness
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Laura Toxværd, Jacob Anderskov : Phone Book (Ilk)

toxvaerd anderskov phone book

Le déchiffrement du livret de ce Phone Book, présentant les compositions et partitions graphiques de Laura Toxværd (saxophone alto), pourrait laisser penser que la musicienne a trouvé quelque potentiel musical à ce type d'imprimé qu'est un annuaire téléphonique (nul doute qu'Anne-James Chaton, lui, saurait en tirer quelque potentiel littéraire)... et pourquoi pas d'ailleurs... mais il n'en est rien, malheureusement – et tout particulièrement du point de vue compositionnel.

Les quatre pièces que l'altiste a gravées en septembre 2011 à Copenhague avec le pianiste Jacob Anderskov tournent autour de jeux (de réitérations et de structures) desquels on attend quelque libération d'énergie, mais les choses restent, comme ce son de sax travaillé sans vraie nécessité, à la surface du problème. Interprétée avec application, la musique finit par laisser l'impression, au bout des trente minutes de l'album, que « le numéro que vous avez composé n'est pas attribué » ou qu'il « ne peut aboutir »...

Laura Toxværd, Jacob Anderskov : Phone Book (Ilk)
Enregistrement : 2011. Edition : 2012.
CD : 01/ Androidangle 02/ Barking 03/ Fishbone 04/ Cacklecabin
Guillaume Tarche © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Frank Gratkowski, Jacob Anderskov : Ardent Grass (Red Toucan, 2010)

ardentgrisli

Il y a, dans ces huit improvisations captées au Loft de Cologne en 2008 et 2009, quelque chose d’un jeu de gymnastes (sans gymkhana ni body-building) : parades réciproques – précautionneuses parfois, avant qu’un jeu plus charpenté n’émerge – ou enchaînements au ras du tapis, vifs mouvements et énergies confluentes…

Quand, concluant ces approches chorégraphiées, les vivantes anches de Frank Gratkowski (saxophone alto, clarinette, clarinette basse ; écarts, cheval d’arçon, corde à nœuds) font jonction avec le piano de Jacob Anderskov, de splendides portés se développent ; non point unissons mais, au sens propre, combinaisons – et fort différentes celles-là de ce que le souffleur put trouver avec Mengelberg, Graewe ou Van Hove. L’invention d’une belle complicité.

Frank Gratkowski, Jacob Anderskov : Ardent Grass (Red Toucan / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2008-2009. Edition : 2010.
CD : 01/ Narrative 02/ Diagnose 03/ Ardent Grass 04/ Asteroids 05/ Rasa 06/ Devotion 07/ Downstairs 08/ Sound Check
Guillaume Tarche © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>