Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Ochs, Masaoka, Lee: Spiller Alley (Rogue Art - 2008)

Ochsli

L'improvisation à laquelle se livrent Larry Ochs (saxophones ténor et sopranino), Miya Masaoka (koto) et Peggy Lee (violoncelle), en ouverture et fermeture de Spiller Alley, a déjà le mérite d'appliquer à l'exercice une association peu commune d'instruments.

Cordes, pour l'essentiel : koto et violoncelle contre lesquels a choisi d'oeuvrer le saxophoniste à coups d'échanges concentrés. Souvent pris de tremblements, le trio glisse de morceaux de mélodies – archet de Lee à la dérive et saxophone avertissant sur trois de ses compositions – parmi les gages donnés d'une pratique expérimentale aux airs timides pour être toujours à l'affût : d'un passage envisageable dans lequel s'engouffrer afin de changer régulièrement d'atmosphère, et les redistribuer toutes.

CD: 01/ Nobody Knows 02/ NeoNawi 03/ Micro-Mirror 04/ Spiller Alley 05/ Last Light >>> Larry Ochs, Miya Masaoka, Peggy Lee - Spiller Alley - 2008 - Rogue Art.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Japanese Music: Tradition & Avant-Garde in Japan (Col Legno - 2006)

japasliEnregistré en concert à Hanovre en 1999, Tradition & Avant-Garde in Japan se penche sur l’héritage classique du japon et sur l’empreinte laissée par celui-ci dans l’œuvre du compositeur contemporain Toshio Hosokawa. Après avoir interprété trois œuvres pour voix, koto et shamisen, écrites aux 17, 18 et 19ème siècles, les quatre musiciens en place en donnent trois autres, signées Hosokawa.

La tradition, d’abord, de laquelle se dégage une esthétique de la mesure, qu’elle mêle élégamment le chant et les interventions du koto (Chidori No Kyoku) ou développe une profondeur inquiète au sein de laquelle deux voix interrogées jusqu’aux derniers graves se laissent porter à intervalles réguliers par la brillance du shamisen (Nasuno).

Données ensuite, les pièces signées Hosokawa relèvent d’une combinaison savante entre tradition et musique contemporaine occidentale. Evoquant encore un déroulement naturel, voire organique, de la musique, elles accueillent dans le même temps des attaques plus abruptes (Nocturne), revoient leur métrique ou étagent leurs constructions jusqu’à prôner une apparence dérangée (Banka).

Lente exploration de quatre siècles de musique classique japonaise, Tradition & Avant-Garde in Japan promène son auditeur au gré d’un développement étudié – de la quiétude au doute -, et redit l’héritage des instruments qu’il emploie - jouets, parfois, d’occidentaux contents de se croire ouverts aux différences, quant ils ne font que remplir de leur (in)suffisance quelques instruments glanés au loin.

CD: 01/ Chidori No Kyoku 02/ Hachidan No Shirabe 03/ Nasuno 04/ Nocturne 05/ Banka 06/ Koto-Uta

Japanese Music: Tradition & Avant-Garde in Japan - 2006 (réédition) - Col Legno.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>