Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Pedro Carneiro: Improbable Transgressions (SIRR - 2007)

carneisliPedro Carneiro improvise 9 pièces, les dédicace à autant d’artistes sonores à qui il commande bientôt leur réinterprétation. Deux disques, donc : le premier, fait des hommages sincères de Carneiro ; le second, des réponses triturées de leurs destinataires.

Les choix exigeants de Carneiro se portent ainsi sur des musiciens intéressés la plupart du temps par la mise au jour d’une musique électroacoustique rêvant d’architecture, souvent au son d’une ambient sophistiquée - Cristian Vogel, Stephan Mathieu, Brandon LaBelle… Sous l’effet de ses inspirateurs, voici Carneiro déployant lui aussi une musique lente et atmosphérique, portée par des référents graves (For Ralf Wehowsky) ou quelques grincements (For Ivan Franco). Ailleurs, le percussionniste peut se montrer plus provocateur, évoquant un George Antheil distribuant d’autres coups sur For Stephan Mathieu.

Baguettes et lames rangées, aux musiciens consacrés de faire leur chacun des hommages qu’on leur a adressés. Différentes, les réappropriations tiennent de la transformation du matériau brut en univers divers : monde de larsens fuyants (Termites des Convolution Brothers) ou de saturations agressives (Viaje sin maleta de Vogel), combinaisons hétéroclites (Joao Peidro Oliveira combinant sur Space Marimba les élans de Sun Ra et les préoccupations contemporaines de Carneiro ; Ralf Wehowsky imposant à son ambient industrielle un bourdon déstabilisant sur In Gespannter Erwartung) ou ratés presque inévitables (Sogno de André Sier). Au final, l’exercice, rare, s’en trouve exaltant, et le dialogue, allant et venant d’une inspiration à l’autre, rehaussé.

 

CD1 : 01/ For Brandon Labelle: corale, appena sentito 02/ For Ralf Wehowsky: ossessivo, balzato, con fantasia 03/ For Stephan Mathieu: tremolo, articolato, tumultuoso 04/ For Ivan Franco: pensierosamente, parlato 05/ For The Convolution Brothers: intuitivo, caotico – isintegrazione 06/ For João Pedro Oliveira: marcato assai, scherzo, instabile 07/ For Cristian Vogel: glissando, palpabile 08/ For Chris Brown: ostinato, meccanico, duro 09/ For André Sier: sogno, quodlibet – CD2: 01/ The Convolution Brothers: termites 02/ Ralf Wehowsky: In Gespannter Erwartung 03/ Cristian Vogel: viaje sin maleta 04/ André Sier: sogno (wool hack) 05/ Chris Brown: Fugue for Wood 06/ João Pedro Oliveira: Space Marimba 07/ Brandon LaBelle: supplement 08/ Ivan Franco: Carneiro Fights Da Dark Byte Bot 09/ Stephan Mathieu: Untitled marimba piece (Air above mountains)

Pedro Carneiro – Improbable Transgressions – 2007 – SIRR.

Au  moyen  d’un  marimba, le  percussionniste 

Commentaires [1] - Permalien [#]

>