Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Peter Brötzmann Graphic WorksAu rapport : Rock In Opposition XParution : Du piano-épave de Ross Bolleter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

bvdub : Tribes at the Temple of SIlence (Home Normal, 2011)

GrisliattheTemple

Résident en… Chine pour la seconde fois de son existence, originaire de San Francisco, Brock Van Wey aka bvdub s’aventure toutefois dans des musiques qu’on n’hésitera pas à qualifier d’occidentales. Oeuvrant dans un style ambient techno où les concurrents à hauteur de vue de Wolfgang Voigt (alias GAS) ne courent pas les rues, le trentenaire signe un album de belle facture – sans plus (mais pourquoi donc, me direz-vous). Explication, mon tonton.

Tout en prenant le temps d’installer des ambiances où l’envie (broken) beat de secouer les pruniers concourt aux torpeurs atmosphériques – les sept pièces durent en moyenne onze minutes – l’auteur de The Art of Dying Alone pèche toutefois par un certain systématisme. Démarrés sur des volutes planantes que ne renieraient pas les Boards of Canada ou Principles of Geometry, les tracks évoluent subrepticement vers un monde où les rythmiques entrent en jeu, de façon plus (Sanctuary) ou moins (A Quiet Doorway Awaits, The Past Disappears) discrète – voilà pour la première lecture.

La seconde laisse les beats de côté sur These Walls Will Always Remember, c’est joli mais creux, et plus souvent qu’à notre tour, on voudrait se laisser embaumer et on n’y arrive jamais totalement.

bvdub : Tribes at the Temple of Silence (Home Normal)
Edition : 2011.
CD : 01/ A Quiet Doorway Awaits 02/ The Past Disappears 03/ Sanctuary 04/ These Walls Will Always Remember (for Dani) 05/ Morning Rituals 06/ We Move As One 07/ Towers Rise To The Sky
Fabrice Vanoverberg © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>