Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jean-Pierre Moussaron: L’amour du Jazz, 1. Portées (Galilée - 2009)

grisliport_es

Avec L’amour du jazz, Jean-Pierre Moussaron, qui publia jadis Feu le free ?, réinvestit le domaine musical et poursuit avec passion ses travaux d’esthétique. Ses goûts personnels, portés là par un langage singulier : qui lui permet de changer en objet littéraire surprenant ce qui aurait pu être un ouvrage satisfait de plus. Malgré un désir évident de respecter une classification personnelle (organisée autour de grands thèmes : rythme, rencontre, improvisation…), l’auteur devra s’en remettre bientôt au désordre charmant d’un cabinet de curiosités dépassé par l’envergure de sa collection.

Là, trouver alors évoqués souvenirs personnels et références discographiques incontournables ; suivre le cheminement de rapprochements philosophiques ou littéraires (Adorno, Heidegger, Hegel et Derrida, forcément, et puis l’empreint fait à Nietzsche des figures de Dionysos et d’Apollon bientôt rejointes par celle d’Hermès, personnifié ici par Cannonball Adderley ou Eric Dolphy) ; tomber soudain sur une constellation d’anecdotes et de raccourcis poétiques puis sur des listes de références jetées sur le papier, usurpant un peu de l’espace du livre dans le même temps qu’elles permettent de distinguer, parmi les noms incontournables du domaine, ceux de plus discrets ou de plus jeunes.

Qu’importe l’à-propos relatif de tel ou tel passage, l’évocation étrange ou l’appel lancé à un ancien texte philosophique capable de justifier tout et son contraire, l’essentiel, ici, est à trouver ailleurs : dans le fourre-tout halluciné né d’un débat d’idées mené à sens unique, dans la scansion euphorisante composée aussi bien de verbe que de repères imposés, enfin, dans l’élégie d’un amour démesuré soudain transformé en ivresse de lecture.

Livre: Jean-Pierre Moussaron - L’amour du jazz, 1. Portées - 2009 - Editions Galilée.

Commentaires [0] - Permalien [#]

>