Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Yves Bouliane : Champ (10 Opérations) (Tenzier, 2015)

yves bouliane champ 10 opérations

Saute saute, fouille fouille, tréfouille tréfouille, tréfile tréfile (trécorde trécorde si le verbe existait), gratouille gratouille : Yves Bouliane (que mes indics ont repéré sur un vinyle avec son compatriote John Heward) est violoncelliste & il joue seul. « Jouait », je devrais dire, car l’enregistrement date de 1977.

La réédition de la cassette originale tirée à dix (10 !) exemplaires est aujourd’hui un LP (si l’on croit au progrès de l’humanité, elle sortira un jour en CD). Le performer expérimente sur un violoncelle que l’on dirait réduit (alors que son archet semble de taille normale), comme un mini violoncelle en bois ou en porcelaine… Pas étonnant qu’il n’ait pas de partenaire (il a joué un temps avec le Jazz libre du Québec) puisqu’il introspectionne : saute saute, fouille fouille…[reprendre plus haut]. Ça rebondit fort mais en sourdine et ça chante faux mais avec une justesse incroyable. D'où le conseil : Tout le monde au Champ d'opérations !


bouliane champ

Yves Bouliane : Champ (10 opérations)
Tanzier / Metamkine
Enregistrement : 1977. Edition : 2015.
LP : A-B/ Champ (10 Opérations)  
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Quatuor de Jazz Libre du Québec : 1973 (Tenzier, 2011)

quatuor_de_jazz_libre_du_qu_bec

Il faudra renvoyer à cette présentation pour « introduire » le Quatuor de Jazz Libre du Québec. A sa lecture, on comprend que la formation à entendre ici (LP Tenzier, que l’on appellera 1973) est sur sa fin – efficiente l’année suivante. Yves Charbonneau (trompette de poche) et Jean Préfontaine (saxophone ténor et flûte), figures dirait-on historiques sinon d'origines, soutenus, en studio, par Yves Bouliane (contrebasse) et Jean-Guy Poirier (batterie).

Puisque ce n’est là que raccourci, se fier au disque en question : l’entrée est tonitruante, imposante même (Sans Titre), et sa suite semble se souvenir d’écoutes répétées du Machine Gun de Peter Brötzmann : à coup de mitraillettes, on rejoue la Guerre de Sept Ans, mais l’armistice ne tarde pas. L’archet de Bouliane embrasse en effet de sa profondeur toutes les revendications et exclamations possibles, tandis que des morceaux d’Internationale contraignent les virulences amélodiques. En conséquence, le Quatuor n’adapte pas le free jazz de son voisin du Sud, puisqu’il est en avance d’un siècle.

EN ECOUTE >>> Sans Titre >>> Les retrouvailles

Le Quatuor de Jazz Libre du Québec : 1973 (Tenzier)
Enregistrement : 13 mai 1973. Edition : 2011.
LP : 01/ Sant Titre 02/ Une minute de silence 03/ Studio 13, le 13 mai 1973 04/ Les retrouvailles
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [1] - Permalien [#]
>