Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Lettre ouverte de Joëlle Léandre aux Victoires du jazzle son du grisli #3Conversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Ute Wassermann, Birgit Ulher : Radio Tweet (Creative Sources, 2015)

ute wassermann birgit ulher radio tweet

Disons-le tout de go : il y a quelque chose qui me chiffonne (si ce n’est qui me refroidit) dans les travaux de bouche d’Ute Wassermann. Une folie douce mais fastoche, une expérimentation naïve, du filet de gorge déployée et, quand ce n’est pas ça, des appeaux qui sifflent trop haut pour moi.

Du coup, je ne sais pas si j’ai pu bien apprécier le travail de Birgit Ulher dans ce duo de femme savante et de femme trompette. La voix me laisse pantois, Françoise, et la Wesservocale a accaparé toute mon oreille. J’ai bien senti le souffle du cuivre sur ma nuque, un moment, ou les tressaillements des objets, de la radio et du speaker, mais le « tweet » m’a (quasi) assommé direct. Je dois donc bien l'avouer (comme mon goût pour les jeux de mots) : je n’ai pas l’Ute dans l’appeau.

radio tweet

Ute Wassermann, Birgit Ulher : Radio Tweet
Creative Sources / Metamkine
Enregistrement : 2 février 2012. Edition : 2015.
CD : 01/ Radio Tweet 02/ Frequency Shifting 03/ Demodulation 04/ Reflection 05/ Polarization 06/ Difraction 07/ Absorption 08/ Radio for Birds
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Les femmes savantes (Olof Bright, 2013)

Regroupées depuis 2005 sous le nom de Femmes savantes (intitulé sur lequel l'auteur du livret s'essaie à gloser), cette formation féminine associe des musiciennes originaires d'Allemagne, de Suède et d'Argentine, résidant à Berlin et œuvrant tant dans le champ de l'improvisation ou de l'electronica que dans celui de la performance ou de la musique contemporaine.

Les huit pièces brèves (principalement enregistrées en 2011) qui composent ce recueil, servies par une prise de son impeccable, exposent et explosent l'orchestre, du quintet au solo, dans un esprit de « collectif », davantage que de groupe, où se partage un art musical assez fascinant. Installé dans une grande proximité avec l'instrumentarium, l'auditeur est placé au cœur d'agencements dynamiques fourmillant de détails et de vives combinaisons (timbres, textures mais également rythmiques à l'occasion utilement explicites) : chuintant, craquelé, poreux, le monde mouvant qu'élaborent ici Sabine Ercklentz (trompette), Hanna Hartman (objets amplifiés), Andrea Neumann (intérieur de piano, table de mixage), Ute Wassermann (voix) et Ana Maria Rodriguez (electronics) a de quoi passionner.

Les femmes savantes : Les femmes savantes (Olof Bright / Metamkine)
Enregistrement : 2006-2012. Edition : 2013.
CD : 01/ Schlund (quintet) 02/ Pruh 3 (trio) 03/ Swarm (solo) 04/ Dès (duo) 05/ LFS 5  (quintet) 06/ Breakfast with trumpet (duo) 07/ Small words (trio) 08/ Affinities (solo)
Guillaume Tarche © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Aleks Kolkowski, Ute Wassermann : Squall Line (Psi, 2011)

aleks_kolkowski_ute_wassermann_squall_line

A la St Peter’s Church, le 15 juillet 2009, Aleks Kolkowski avait apporté toute la panoplie des Stroh Instruments (violon, alto, violoncelle) ainsi que cylindres de cire et scie musicale. Ute Wassermann n’avait sur elle qu’appeaux et ses propres cordes vocales.

Quatorze courtes improvisations furent enregistrées ce jour-là. Quatorze perles frôlant l’inouï et l’insensé. S’échappant des carcans soniques habituels, la voix brise et craquelle l’espace. Aucune insistance sur la matière ici mais un déplacement de souffle sidérant. Soit aller du point A au point B en modulant et explorant, sans ménagement, chaque micro-ton. Plus sobre sur ses instruments à pavillons mais malmenant comme jamais sa scie musicale, Aleks Kolkowski racle l’acier au plus près du désagréable. Tordant son instrument jusqu’à la rupture, il relève, haut-la-main, le défi des dialogues tendus, périlleux. A l’arrivée : un dialogue sans concession. Âpre et magnifique.

Aleks Kolkowski, Ute Wassermann : Squall Line (Psi / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2009. Edition : 2011.
CD : 01/ Skvala 02/ Sudestada 03/ Squamish 04/ Weibe bö 05/ Boorga 06/ Pamperos 07/ Polar Low 08/ Blunk 09/ Bow Echo 10/ Bayamo 11/ Brubru 12/ Nor’ Easter 13/ Derecho 14/ Bow Echo 2
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>