Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Suboko, Ute Völker : Le lune, la soleil (Ritte Ritte Ross, 2015)

suboko ute völker le lune, la soleil

Après avoir improvisé en 2009 avec Carl Ludwig Hübsch et Roland Spieth (K-Horns), les trois percussionnistes sur objets divers de Suboko (DJ Bouto, Laurent Berger ou Regreb, Pascal Gully ou Yllug) sont retournés à l’écurie Schraum. Et c’est l’accordéoniste Ute Völker qu’ils ont cette fois attrapée.

Le temps d’improviser quatre pièces et de faire avec le romantisch épanchement de l’instrumentiste qui les accompagne, d’abord, puis avec son endurance – combien d’éclats métalliques et de rumeurs difficiles à avaler fait-elle siens dans un souffle et en souriant peut-être ?

Jusque-là ayant tenu le cap, l’accordéoniste montre des signes de faiblesse en début de seconde face, et c’est tant mieux : cette fois les percussions ont raison de son aimable balancement et l’étouffent même comme pour être sûr de s’en débarrasser définitivement. Les sons qu’on trouve alors sont autrement intéressants mais, malheureusement, c’est déjà l’éclipse : est-ce dû au mouvement de le lune ou à celui de la soleil ?, c’est là un phénomène en demi-teinte.


suboko völker

Suboko, Ute Völker : Le lune, la soleil
Ritte Ritte Ross / Metamkine
Edition : 2015.
LP : A1/ Glückliche Nacht A2/ Surplomb – B1/ Cumulus Humilis B2/ Steigung
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Torsten Papenheim : Some of The Things We Could Be (Schraum, 2009)

torstengrisli

Instruments avec lesquels Torsten Papenheim composa Some of The Things We Could Be : guitare (en premier lieu), banjo et piano. Nombre de musiciens auprès desquels il défendait ensuite son ouvrage : douze, parmi lesquels en trouver de brillants : Michael Thieke (saxophone alto), Ute Völker (accordéon) et Clayton Thomas (contrebasse).

Des arpèges de guitare ouvrent l’enregistrement, que rattrape un grésillement que l’on doit à la contrebasse. Dès l’ouverture, le champ musical approuve et la ligne claire et le parasite, le décors sombre et quelques éclaircies. Du swing bancal d’Harry S. Truman – pièce qui donne à entendre ce que Carla Bley aurait pu tirer d’une production soignée davantage – à la valse sur-lente d’a.k.a. You, for Example, du brillant MülheimAnDerRuhr (la clarinette basse de Christian Biegai luttant contre les motifs que répète la guitare) au couple Special Teeth Profiles Shifting / Mitscherlichs Zoo (qui commande une suite plus pernicieuse dont le temps obéit à un swing plus lent encore puis à une frénésie collégiale), les musiciens se laissent porter par les courants en mettant presque toujours à profit l’association de leurs singularités reconnues. Alors une autre fois au catalogue du label Schraum : un disque d’une sophistication irrésistible.

Torsten Papenheim : Some of The Things We Could Be (Schraum)
Enregistrement : 2008-2009. Edition : 2009.
CD : 01/ Introducing Selected Characters & Tones 02/ Harry S. Truman 03/ Bruxelles Piano Lessons 04/ a.k.a. You, for Example 05/ MülheimAnDerRuhr 06/ Nocturne Drei 07/ Special Teeth Profiles Shifting 08/ Mitscherlichs Zoo 09/ The Uses of Literature 10/ Nocturne Vier 11/ Kargo 12/ All The Songs You Sing
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Sieben Mal Solo (Schraum, 2007)

siebenmalgrisli

A l’invitation du label Schraum, sept jeunes musiciens ont défilé sur deux soirées dans un atelier de Berlin afin de donner un aperçu de leur pratique en solitaire de l’improvisation. Sieben mal solo compile les épreuves rendues.

Evidemment, passé le charme de la représentation, celles-ci ne se valent pas toutes – aucune vraiment mauvaise, pourtant. Entre les expérimentations plus démonstratives que véritablement originales (saxophone alto de Lars Scherzberg, flûte de Sabine Vogel, trombone de Paul Hubweber ou batterie de Christian Marien), saluer alors les efforts plus accomplis : ceux de Dave Bennett à l’ogrephonique (piano-lyre amplifié croulant bientôt sous les déflagrations électroniques), d’Ute Völker – remarquée en 2006 avec Anthrazit – sur une progression anguleuse, et, surtout, d’Axel Haller – membre de l’excellent Trio Vopa – à la basse, auteur de recherches renversantes consacrées à de graves textures sonores.

Bienvenu, Sieben mal solo dresse ainsi une galerie nécessaire de portraits de jeunes activistes – en devenir ou déjà installés – consacrés aux musiques improvisées.

CD: 01/ 0:49 02/ Dave Bennett, Klangbrief – one night mein fahrrad the mauer entlang 03/ Lars Scherzberg, Pulsphonogramm 04/ Axel Haller, Ürnotö 05/ Paul Hubweber, L.K.W. 06/ Ute Völker, Evolute 07/ Sabine Vogel, Metamorphosis 08/ Christian Marien, Zopilote

Bennett, Scerzberg, Haller, Hubweber, Völker, Vogel, Marien - Sieben Mal Solo - 2007 - Schraum. 

Commentaires [0] - Permalien [#]

Ute Völker: Anthrazit (Free Elephant - 2006)

volkergrisliRares, les enregistrements improvisés au son de l’accordéon. Et pourtant. Si Anthrazit n’est pas le disque le plus joyeux à avoir été enregistré ces derniers mois, Ute Völker défend là une esthétique aussi véritable que personnelle.

Echappée de Partita Radicale
, Völker dresse ici en solo des pièces d’allures changeantes : mélanges angoissés de graves divers mais grouillant tous (Obsidian, Graphit), fantasmes de drones déliquescents (Basalt, Anthrazit), ou progressions chaotiques permises par une intensité sous dépression (Gabbro).

Moins convaincante lorsqu’elle sacrifie l’essentiel au profit de l’emportement dramatique (Antimonit, Svenit), l’accordéoniste trouve l’issue qui la sauve dans des gestes contraires : jouant des silences et de notes allongées sur Magnit, ou évaluant patiemment la construction de Diorit.

Curieux d’abord, Anthrazit a donc des avantages. Qui excusent ses ratés. Et emporteront sans doute n’importe quel frileux aux musiques improvisées.

CD: 01/ Hämatit 02/ Obsidian 03/ Basalt 04/ Gabbro 05/ Antimonit 06/ Bleiglanz 07/ Svenit 08/ Lava 09/ Diorit 10/ Magnit 11/ Anthrazit 12/ Graphit

Ute Völker - Anthrazit - 2006 - Free Elephant.

Commentaires [0] - Permalien [#]

>