Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Tristan Murail, Ensemble Volta : les nuages de Magellan (ReR, 2014)

tristan murail ensemble volta nuages de magellan

Lui-même ondiste, Tristan Murail a assez peu composé pour les ondes Martenot. L’Ensemble Volta crée en 2008 par le guitariste Victor Paimblanc poursuit la quête de l’Ensemble d’Instruments Electroniques de l’Itinéraire (EIEI) crée par Murail, Françoise Pellié, François Bousch, Claude Pavy et Jean-Guillaume Cattin au milieu des années 1970. On retrouve ici (notamment avec Les nuages de Magellan), le désir de modernité du compositeur, alors fortement séduit par les planantes musiques du Floyd ou de Tangerine Dream.  Ne déclarait-il pas à l’époque : « le développement spectaculaire des synthétiseurs, et en général, du son électrique, doit bien plus aux Pink Floyd qu’à Stockhausen ».

Opposé aux musiques sérielles et totalement impliqué dans les musiques spectrales de Varèse, Murail trouva les ondes Martenot sur sa route. Sorti des curiosités et autre alibis musicaux pour poussifs films SF, l'instrument dévoile ici quelques-unes de ses possibilités (très) étendues : la vibration, la résonnance, la modulation autour d’une même note (Tigres de verre), les micros-intervalles (La conquête de l’Antarctique), la possibilité d’un dialogue onde-piano (Les miroirs étendus), l’improvisation frôlée (Les nuages de Magellan). Non pas la préhistoire des musiques électroniques mais son plus juste présent.



Tristan Murail, Ensemble Volta : Les nuages de Magellan (ReR / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2013. Edition : 2014.
CD : 01/ Mach 2,5 02/ Tigres de verre 03/ La conquête de l’Antarctique 04/ Sous le tumulte des amarres 05/ Les miroirs étendus 06/ Coupant la fièvre d’eaux qui montent 07/ Les nuages de Magellan
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Olivier Messiaen : For Onde Martenot and Piano (Rer Recommended, 2009)

ondegrislinot

Tout comme Varèse, Olivier Messiaen succomba aux charmes des Ondes Martenot. En conséquence, quelques-uns de ses élèves aussi : N’Guyen Thien Dao, Jacques Charpentier et Tristan Murail, qui signent autant que le maître les compositions pour ondes musicales et piano entendues ici (interprétations de Nadia Ratsimandresy (Art Zoyd) et Matteo Ramon Arevalos).

Où l’on célèbre avant tout l’éternité de Jésus à grands coups d’instrument sortant de l’ordinaire, capable de remplacer le violoncelle sur le quatrième et extatique mouvement du Quatuor pour la fin du temps de Messiaen. Dûs au même, trouver plus loin quelques feuillets inédits (les oscillations mélodieuses sur une progression lente d’accords de piano, et puis démonstratives)  et une Vocalise-Etude impressionniste s’amusant de la paraphrase.

Pour ce qui est des travaux d'élèves, N’Guyen Thien Dao oppose à l’instrument du jour un piano préparé et commande un intéressant duel de sifflements et de notes expédiées ; Jacques Charpentier trahit son intérêt pour l’Inde mais aussi pour les graves enveloppants sur une Suite Karmatique en trois mouvements ; enfin, Tristan Murail – qui a beaucoup écrit pour l’instrument – noie l’onde sous des accords de piano tempétueux. Messiaen et ondes de Messiaen.

Olivier Messiaen et autour de Messiaen : For Onde Martenot and Piano (RER / Orkhêstra International)
Edition : 2009.
CD : 01/ Louange Á l'Éternité De Jésus 02/ Bai Tap 03/ Feuillets Inédits : Presque Lent Et Berceur 04/ Feuillets Inédits : Lent - Modéré 05/ Feuillets Inédits : Bien Modéré - Un Peu Plus Vif - Moderé - Trés Lent 06/ Feuillets Inédits: Lent - Un Peu Plus Vif - Lent 07/ Suite Karnatique 08/ Vocalise-Étude 09/ Tigres De Verre 10/ Louange Á L'immortalité De Jésus
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>