Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Peter Brötzmann Graphic WorksAu rapport : Rock In Opposition XParution : Du piano-épave de Ross Bolleter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Little Women : Lung (Aum Fidelity, 2013)

little women lung

Avant de se retrancher dans l’excès sonique (mais beaucoup moins que dans Throat, leur précédent opus), Little Women (Travis Laplante, Darius Jones, Andrew Smiley, Jason Nazary) sera passé par d’inattendues étapes. Ici, font lien respirations et silences : tous deux moteurs et inspirateurs des zébrures à venir.

Oubliant d’éclabousser, le combo accorde aux cymbales de temps d’onduler. Offre aux saxophones des chants croisés. Egratigne un unisson vocal. Déconstruit l’arpège. Déborde le silence de frappes cadrées et saturantes. Fait du souffle un fiel. Gangrène l’ostinato. Retrouve apaisement et résurrection. Raconte et respire. Et surtout : construit sans gradation mais avec entêtement un édifice aux multiples clartés.

EN ECOUTE >>> Lung (extrait) >>> Lung (extrait) 

Little Women : Lung (Aum Fidelity / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2012. Edition : 2013.
CD : 01/Lung
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Little Women : Throat (AUM Fidelity, 2010)

littleg

Non, ce ne sont pas des prises inédites du Machine Gun de Peter Brötzmann qui ouvrent ce décapant Throat mais Little Women, quatuor new-yorkais composé de deux saxophonistes (Travis Laplante, Darius Jones), d’un guitariste (Andrew Smiley) et d’un batteur (Jason Nazary).

Punk-jazz : pour une fois, on pourrait être (presque) d’accord. La guitare cisaille, les métaux sont en ébullition, la batterie pilonne sans discontinuer. Et quand surgissent des unissons de cuivres, ils ne sont qu’angoisse et menace. On l’aura compris : le chaos n’est jamais très loin. Maintenant, un hymne surgit ; contrepoint baroque et sérum fielleux débouchant sur un insolite slow. Puis, très vire, ressurgissent les dissonances, les traumatismes. Chassez le naturel… A vrai dire, Little Women aime à fouiller le chaos, à brutaliser et distancer les bornages. Ce ne sont ni les premiers, ni les derniers à le faire, mais cette messe sonique à écouter très fort de préférence (c’est le groupe qui vous le conseille) ne peut laisser indifférent. C’est bon signe, non ?


Little Women, Throat I (extrait).


Little Women, Throat III (extrait). Courtesy of AUM Fidelity.

Little Women : Throat (AUM Fidelity / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2009. Edition : 2010.   
CD : 01/Throat I  02/Throat II  03/Throat IV  04/Throat IV  05/Throat V 06/Throat VI  07/Thraot VII
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>