Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Big Bold Back Bone : Clouds Clues (Wide Ear, 2014)

big bold back bone clouds clues

Dans cette station de télescopage qu’est Big Bold Back Bone s’agitent quelques familiarités (un zeste de Prime Time ici, un zeste de Berne-Ducret ailleurs, des sursauts soniques un peu partout). Y stagnent aussi des terres introspectives, logiquement malaxées par les analogic electronics (des electronics bio ?) de Travassos.

Dans cet underground profond où rien ne se dénoue, s’invitent les pénétrants caquetages de la trompette de Marco von Orelli. Et, par bonheur, la guitare rigoureuse de Luís Lopes déstabilise parfois cette brume sans fin. Mais, à l’arrivée, persiste cette étrange impression de territoires indéfinis et trop peu arpentés par un combo oublieux de son envol.

Big Bold Back Bone : Clouds Clues (Wide Ear Records)
Enregistrement : 2010. Edition : 2013.  
CD : 01/ Nice Dive 02/ Skinny Dipping 03/ Shoeshine 04/ Subsoil Sound 05/ Pulp Pal 06/ Slow Snow 07/ Point Blank 08/ Bristle Brush 09/ Outdrops Boat 10/ Horizon Flicker
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Pinkdraft : 2010 (Creatives Sources, 2012)

pinkdraft 2010

Si la tension qu'arrive à créer le quatuor portugais de Ricardo Jacinto (violoncelle), Nuno Torres (saxophone alto), Travassos (électronique analogique) et Nuno Morão (percussion, objets), dans cet enregistrement d'août 2010, semble tenir à un jeu d'opposition de textures (avec ses brusques zébrures sur surfaces craquelées) et de plans (ses incisions dans la contemplation), elle relève également d'une intéressante association de timbres qui rompt avec les habituels canons du genre : sax « concret » et archet continu surprennent finalement moins, par exemple, que certaines interventions électroniques de caractère explicite ou « illustratif ».

Ce travail des contrastes, souvent convoqué comme principe dramaturgique, n'est certes pas inefficace mais on finit par espérer l'embrasement de pareille atmosphère chargée de promesses électriques et de tensions accumulées – ignition qu'atteignait, mutatis mutandis, il y a près de trente ans, avec un instrumentarium comparable, Guy, Parker, Rowe et Prévost dans leur Supersession (Matchless). Autre temps, autres mœurs – il est vrai...

Pinkdraft : 2010 (Creative Sources)
Enregistrement : 2010. Edition : 2012.
CD : 01/ Luminous Vacuum 02/ Wrong Obstacle 03/ The Missing Train 04/ Blended Strangers 05/ Heavy As A Floating Mountain
Guillaume Tarche © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Pão : Pão (Clean Feed, 2012)

pao_pao_clean_feed

Soit Pão, trio portugais réunissant le saxophoniste Pedro Sousa, le claviériste-percussionniste Tiago Sousa et le manipulateur de bandes et d’objets Travassos.

Petits frères de The Necks, leurs songes sont hypnotiques, lancinants. Leur horizon est de brumes et de nappes. Leurs paysages sont désertés et ne s’y dépose aucune autre harmonie que celle, minimale, s’éternisant sur les trois longues plages du disque. Le saxophoniste ténor module parfois ses effets : le voici prolongeant l’harmonique, caquetant son souffle ou poussant de poignants cris de désolation. Ainsi, passant de l’apaisement à l’épuisement mais ne remettant jamais en cause la tournure originelle, la musique de Pão navigue, impassiblement, en un vaste océan aux troubles et pesantes lenteurs.

EN ECOUTE >>> Dyson Tree

Pão : Pão (Clean Feed / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2011. Edition : 2012.
CD : 01/ Gods Wait Do Delight in You 02/ Dyson Tree 03/ It Was All Downhill After the Sling
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>