Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Tomas Korber, Gert-Jan Prins : RI 1.5442 (Cavity, 2010)

RIsli

Artiste noise dont l’intransigeance extrême n’a d’égale que du côté de Kevin Drumm ou de Prurient – rappelons-nous ses travaux pour le label autrichien Mego (par encore au stade des Editions), Gert-Jan Prins s’associe à un autre maître de la radicalité électronique – nous avons nommé le guitariste et improvisateur suisse Tomas Korber.

Unis depuis 2008, le producteur néerlandais et l’artiste helvétique se sont produits, entre autres, en juillet 2009 sur la scène de la Nuit Bleue à la Saline Royale d’Arc-et-Senans (Doubs). Rendu du live enregistré à cette occasion, RI 1.5442 est un témoignage fidèle et indispensable de ce que peut être un ‘concert’ electronica moderne – à l’instar de la fabuleuse Cronica Label Night que le très bon club Netwerk avait organisée à Alost en 2008 (et qui, dans mon souvenir, restera à jamais marquée d’une pierre blanche).

Etalée sur les 74 minutes du disque compact, la performance du duo ne manque pas de faire circuler dans la tête les images du cérémonial. On s’imagine assis, méditant au son des grincements électroniques, taillant dans la numérisation des sons des sculptures étranges, le corps parcouru d’insectes virtuels cherchant à pénétrer dans notre cervelet avide de découvertes abstraites. Pour le coup, on est servi à profusion.

Tomas Korber, Gert-Jan Prins : RI 1.5442 (Cavity / Metamkine)
Edition : 2010.
LP : 01/ RI 1.5442
Fabrice Vanoverberg © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>