Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

le son du grisli #3Peter Brötzmann Graphic WorksConversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Neil Campbell, Robert Horton : Trojandropper (Zum, 2012)

neil campbell robert horton trojandropper

Deux expérimentateurs touche-à-tout, Neil Campbell (Astral Social Club, Vibracathedral – faire apparaître entre parenthèses le nom de groupes ne signifie pas que le rédacteur les connaît vraiment) et Robert Horton (vieux briscard de The Appliances ou Plateau Ensemble), s’attaquent au disco en rendant hommage au virus qui infecta l’ordinateur personnel d’Horton

C’est dire de quelle nature est le projet et que le disco dont on parlera ici ne sera pas celui de Monsieur Toulemonde. En effet, cette musique dansante là est foutraque, tour à tour rétrofuturiste, noise, big beat, impulsive, mécanique, débordante d’instruments (basses et guitares électriques, casios et harmoniums, etc. et le saxophone soprano de Dan Plonsey). D’un expérimental magnifique et efficace en diable, Trojandropper se réserve sur sa fin un sample de disco (le vrai celui-là) et nous convainc que Campbell et Horton avaient raison dès le début : c’est bien là du disco ! Mais un disco d’un nouveau siècle. Et on en redemande !

Neil Campbell, Robert Horton : Trojandropper (Zum)
Edition : 2012.
LP : A1/ Child's Tongue Flicks A2/ Three-Wave Virtual Heart A3/ Slush Flotsam Bunny A4/ Panharmoni Particle Radio – B1/ Multi-Colored Canopy Dropper B2/ Cut-Free Taste Death B3/ Utterly Free World Without God's Curse - Multi-Sky Wave Joy
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>