Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Novi_sad : Inhumane Humans (Sub Rosa, 2011)

grislisad

Novi_sad est l’autre nom de Thanasis Kaproulias, musicien électronique qui aime autant le son que l’image semble-t-il. C’est pourquoi Inhumane Humans s’écoute comme un film. Un film en noir & blanc, il va sans dire.

Le disque n’est pas très long et les morceaux qu’on y trouve s’intitulent Srebrenica et Aicraft Noises. Le premier contient le témoignage d’une femme violée pendant la guerre de Bosnie. Sans voyeurisme (il faut le préciser), Kaproulias dispose ses phrases entre des enregistrements environnementaux ou des sons illustratifs bruyants. Le disque est un théâtre et la tension dramatique qui s'y joue ne peut laisser indifférent – on ne parle plus de musique, entendons-nous bien, mais d’une expérience sonore perturbante.

Aircraft Noises n'en est que plus "léger" : des décollages et des atterrissages dessinent sur le tarmac et dans le ciel des gribouillis. Kaproulias leur confère un rythme et les charge de dialogues dont on ignore la provenance. Autant de signaux sonores auxquels l’auditeur doit réagir. Après quoi il pourra se féliciter d’avoir goûté à cet exercice de radicalité, à cette rencontre avec ces Inhumane Humans

Novi_sad : Inhumane Humans (Sub Rosa / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2008. Edition : 2011.
CD : 01/ Srebrenica 02/ Aircraft Noises 
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>