Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Adam Lane’s Full Throttle Orchestra : Live in Ljubljana (Clean Feed, 2014)

adam lane full throttle orchestra live in ljubjana

Belle machine à swinguer pas droit, se dit-on d’emblée. Cuivres enchevêtrés, étranglements des souffles, batterie et contrebasse au cordeau : tout baigne. Et puis, on déchante : enchaînements de solos sur fond de rythmique molle, impression de déjà entendu, machine sans drame, jazz bien calibré.

Maintenant, on rechante, on s’habitue : Nate Wooley frondeur du souffle, salivaire jusque dans l’excès ; Susana Santos Silva moustique piqueur de surfaces dures ; Reut Regev louve enragée, David Bindman et son soprano-basson amplifiant bosses et cassures dans un pourtant assigné continuum ; Avram Fefer altiste voltigeur ; Matt Bauder en surchauffe tranquille ; Adam Lane en archet contigu ; Igal Foni en toms colorés. Ça valait le coup d’attendre.

Adam Lane’s Full Throttle Orchestra : Live in Ljubljana (Clean Feed / Orkhêstra International)
Enregistrement : 28 juin 2012. Edition : 2014.
CD : 01/ Power Lines-Feeling Blue Ish 02/ Empire the Music (the One) 03/ Sanctum 04/ Multiply Then Divide 05/ Ashcan Rantings 06/ Power Lines-Blues for Eddie
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Susana Santos Silva, Torbjörn Zetterberg : Almost Tomorrow (Clean Feed, 2013)

sofia santos silva torbjorn zetterberg almost tomorrow

Entêtés à pétrir la matière, la trompettiste Susana Santos Silva et le contrebassiste Torbjörn Zetteberg ne laissent rien au hasard. A la pulsation de l’un répondront les griffures de l’autre. Au bourdon qu’ils viennent d’enfanter, ils bâtiront une ruche accueillante. Ils auront la tentation des écrasements et des craquements et ils iront jusqu’au bout de leurs envies. Ils voudront voir ce qu’il reste du jazz en eux et ils élargiront leurs phrasés. Ils auront le souvenir des ballades et en convoquerons une.

Ils seront cordiaux et salivaires, gris et hivernaux, profonds et intenses, secs et tordus, en conflit ou en embrassades. Ils seront jungle et tôle froissée. Ils seront animaux de gouttière et jamais très loin d’une Lonely Woman de belle mémoire. Ils seront tension et détente. Ils trouveront le chemin des harmoniques plissées et des phrasés lascifs. Ils seront cela aujourd’hui. Et sans doute la même chose demain.

Susana Santos Silva, Torbjorn Zetteberg : Almost Tomorrow (Clean Feed / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2012-2013. Edition : 2013.
CD : 01/ Knights of Storvalen 02/ Feet Machine Song 03/ Columbus in Har Jedalen 04/ Flocos de Mel 05/ Almost Tomorrow 06/ Cow Safari 07/ Action Jan-Olov 08/ Notskalmusik #6 09/ Head Distorsion Machine 10/ Falling and Falling and Falling
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Lama, Chris Speed : Lamaçal (Clean Feed, 2013)

lama chris speed lamaçal

Les formes ne sont pas audacieuses. En un sens, pas du tout révolutionnaires. Mais qui vise la Révolution aujourd’hui ? Ce sont des formes utilisées, rabâchées depuis des lustres. Des formes qui font s’enchevêtrer les souffles (ici trompette et clarinette). Des formes qui ne rejettent pas le chorus spacieux du contrebassiste (Moby Dick). Des formes qui rappellent l’harmolodie d’un certain Ornette C (Pair of Dice). Des formes qui jouent avec les fantômes et les electronics (Overture for a Wandering Fish, Manta). Des formes d’hier et dont les lendemains ne sont pourtant jamais cloisonnés.

Ici, Lama ne jette pas ses bases aux orties mais, au contraire, en parcourt la substance sans se départir d’une fougue jubilatoire. Il y a de la fraîcheur chez nos amis lusitaniens, un souci d’explorer plus que de convaincre. Et si on peut préférer leur premier enregistrement, Oneiros, Susana Santos Silva (une vraie présence), Gonçalo Almeida, Greg Smith et Chris Speed, l’invité, réussissent à nous faire oublier ces « modernes » combos dont le copier-coller commence à nous saturer les oreilles.

Lama, Chris Speed : Lamaçal (Clean Feed / Orkhêstra International)
Edition : 2013.
CD : 01/ Ouverture for a Wandering Fish 02/ Lamaçal 03/ Moby Dick 04/ Cachalote 05/ Pair of Dice 06/ Anémona 07/ Manta
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>