Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Charles Tolliver: With Love (Blue Note - 2007)

tolliverbandgrisli

Rappelé en 2005 par le pianiste Andrew Hill pour l’enregistrement de son album Time Lines, le trompettiste Charles Tolliver faisait l’année dernière son retour en leader. Ancien partenaire de Jackie McLean et d’Art Blakey, c’est dans l’orchestre de Gerald Wilson qu’il commence à s’intéresser à la musique pour grands ensembles, dans le même temps qu’il enregistre et autoproduit ses disques sur le label Strata East.

Quarante ans plus tard, Blue Note lui propose de réévaluer ses intentions orchestrales et le renvoie en studio en compagnie d’un groupe de musiciens triés sur le volet. Anciens complices (Cecil McBee, Stanley Cowell) et nouvelles recrues (Robert Glasper, Todd Bashore) se plient alors aux arrangements subtils administrés par Tolliver à six de ses compositions et à une interprétation du 'Round Midnight de Monk. Sous les dorures de rigueur, au premier abord pompier, With Love ballade son big band d’un swing contestable à une cacophonie récréative. Mais surtout : distribue ses solos avec sagacité et marrie l’exubérance du Lalo Schiffrin de Bullitt à l’esprit ardent de Jackie McLean. A suivre, donc et encore, Charles Tolliver.

CD: 01/ Rejoicin’ 02/ With Love 03/ Round Midnight 04/ Mournin Variations 05/ Right Now 06/ Suspicion 07/ Hit The Spot

Charles Tolliver Big Band - With Love - 2007 - Blue Note. Distribution EMI.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Charles Tolliver: Impact (Enja - 2006)

tollivergrisli

Dans les années 1970, le trompettiste Charles Tolliver fondait avec le pianiste Stanley Cowell le label Strata East. Qui publiera Impact, aujourd’hui réédité par Enja.

Auprès d’un Cowell à deux doigts d’être co-leader, de Ron Mathewson (contrebasse) et d'Alvin Queen (contrebasse), Tolliver trouve un soutien irréprochable à son lyrisme teinté d’audaces : menant sur Impact un swing appuyé qu’il s’amuse à découper à coups de vibrato, il sublime ensuite une gradation tonale un rien dramatique (Prayer for Peace), avant de porter son jazz jusqu’aux frontières d’un funk goguenard (Abscretions).

Moins décisif que les deux volumes d’un Live at Slugs publié aussi sur Strata East, Impact n’en démontre pas moins toutes les qualités du quartette de Charles Tolliver, trompettiste sous employé aperçu quand même auprès d’Andrew Hill ou Max Roach, et leader majestueux.

CD: 01/ Impact 02/ Brilliant Circles 03/ Truth 04/ Prayer for peace 05/ Abscretions 06/ Our Second Father

Charles Tolliver - Impact - 2006 (réédition) - Enja. Distribution Harmonia Mundi.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Charles Tolliver : Mosaic Select (Mosaic, 2005)

charlestollisli

Les trois disques de Charles Tolliver repris par la série Mosaic Select donnent à réentendre le trompettiste à la tête de deux quartettes différents, en concerts à New York (1970) et Tokyo (1973). Rééditions des disques Live at Slugs’ (premier volume de cette anthologie) et Live in Toyko (deuxième volume) que Tolliver sortit jadis sur son label Strata-East, augmentées d’inédits de l’un et l’autre concerts (troisième volume), la sélection redit surtout l’entente rare de Tolliver et du pianiste Stanley Cowell.

Au Slugs’ Saloon de New York – endroit que le trompettiste inaugura plus tôt auprès de Jackie McLean –, d’abord, en compagnie du contrebassite Cecil McBee et du batteur Jimmy Hopps, le longs de sets où sont conjugués avec une inspiration rare hard bop et jazz modal, la paire défend ses manières d’avant-garde avec une majesté éloquente : sur Orientale, en premier lieu, composition de Cowell brillant par la capacité qu’elle a d’évoluer au gré de décalages subtils autant que surprenants ; sur Spanning, ensuite, œuvre de Tolliver assez étrange pour prendre des airs de berceuse prônant un éveil constant et inventif.

A Tokyo, trois ans et demi plus tard, c’est auprès du bassiste Clint Houston et du batteur Clifford Barbaro que les deux hommes prennent place sur la scène du Yubinchokin Hall. Si Houston et Barbaro se montrent moins créatifs que leurs prédécesseurs, ils n’empêchent pas le trompettiste et le pianiste d’imposer l’évidence mélodique d’Effi ou de diluer en effets impressionnistes l’air de ‘Round Midnight. Plus précieux dans ses gestes, le duo se montre là autrement convaincant, même si la préférence de l’auditeur ira aux enregistrements de 1970 – une version d’On The Nile jusque là inédite, permettant de renforcer encore ce penchant. Alors donc : retour commandé à Charles Tolliver.

Charles Tolliver : Mosaic Select (Mosaic / Amazon)
Enregistrement : 1970 / 1973. Edition : 2005.
CD1 : 01/ Drought 02/ Felicite 03/ Orientale 04/ Spanning 05/ Wilpan's 06/ Our Second Father (Dedicated to the memory of John Coltrane) CD2 : 01/ Drought 02/ Stretch 03/ Truth 04/ Effi 05/ 'Round Midnight CD3 : 01/ On The Nile 02/ Ruthie’s Heart (Dedicated to my mother) 03/ Repetition 04/ Impact 05/ Our Second Father (Dedicated to the memory of John Coltrane) 06/ Earl's World (Dedicated to my brother)
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>