Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : Franz Kafka vs Nurse With WoundAbécédaire Thelonious MonkNouveautés NoBusiness
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Georges Aperghis : Avis de tempête (Cypres, 2005)

avisdegrisli

« Tempête dans les esprits, dans les textes, dans les musiques, entre instruments / voix / sons électroniques qui écrivent et effacent à tour de rôle comme une vaste respiration. Construire - raconter puis perturber - effacer. Comme une histoire sans cesse recommencée. Le corps du spectacle mis à mal par des perturbations internes. Moby Dick, Le Roi Lear, l'Homme au paratonnerre, ne sont que des allégories de la tempête mentale qui déchire le texte et le spectacle de l'intérieur. Tempêtes immobiles aussi. Sorte de nouveauté de notre siècle. Tempêtes verticales - quasi calmes - beaucoup plus effrayantes que les tonnerres de campagne. » Georges Aperghis – Notes de travail (livret du CD).

Avis de tempête est probablement la pièce de théâtre musical la plus achevée du compositeur Georges Aperghis. Afin de créer une image du phénomène de la tempête intérieure, « mentale », le livret alterne extraits de Melville, Kafka, Shakespeare, Baudelaire ou encore Hugo et phonèmes déclamés, chantés et invectivés. La musique comprend une partie instrumentale acoustique et une électronique. Pour cette dernière, Sébastien Roux, de l’Ircam, a trouvé un processus compositionnel proche de la technique de cut-up employée pour le texte en fragmentant des échantillons sonores avant de remonter les grains obtenus de manière aléatoire.

Mis en présence, tous ces éléments s’unissent en une entité dont les aspects musicaux dépassent avec bonheur toute idée d’action traditionnelle. Car le texte n’est pas là pour raconter. Il est là parfois pour évoquer, mais le plus souvent pour sonner. La performance des vocalistes est à cet égard très impressionnante. Leur travail rappelle d’autres compositions d’Aperghis, comme Récitations ou Jactations, où la tension naît d’une parole dont l’emballement apparent est régi par une partition stricte et précise.

Cette prédominance de la voix, tantôt plaintive et trébuchante, tantôt presque hystérique, confère au spectacle une grande sensualité, renforcée par la texture granuleuse et le sens du mouvement de l’accompagnement électronique. Cette partie revêt les attributs de la tempête : elle gronde avant d’éclater et de bousculer chants et instruments. Si la représentation inclut également vidéos, chorégraphies et autres éléments visuels, l’écoute de son enregistrement constitue une expérience hautement jubilatoire. Œuvre d’art totale, Avis de tempête fait de la perturbation, du déséquilibre et de la faille des principes directeurs dont la gestion contrôlée impose un ensemble d’un souffle et d’une énergie imparables. « Soufflez vents à crever vos joues ! faites rage ! soufflez ! feux de souffre immédiats comme l'idée, avant-coureurs de foudres fendeuses de chênes, venez. » (extrait du livret)

Georges Aperghis : Avis de tempête (Cypres / Amazon)
Livret de Georges Aperghis et Peter Szendy. Opéra créé en 2004 à l’Opéra de Lille par les chanteurs Donatienne Michel-Dansac, Johanne Saunier, Lionel Peintre et Romain Bischoff et l’orchestre ICTUS.
Enregistrement : 2004. Edition : 2005.
Jean Dezert © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Greg Davis, Sebastien Roux : Paquet surprise (Carpark - 2005)

gregdavisgrisli

Des deux côtés de l’Atlantique, Greg Davis et Sébastien Roux se sont penchés sur un projet commun, qui mêlerait leurs influences diverses et leurs attentes bruitistes. Paquet surprise est le résultat d’échanges, et l’empreinte restante de gestes éloignés.

Remarquables, avant le reste, les bidouillages électroniques bruts. Mis au service d’un bruitisme aléatoire (Sea Grasses and Blue Sea) ou d’une profusion d’inserts baroques sur lesquels se fondent des orgues de tous poils (Paquet surprise). Le décor choisi, une pop délétère peut prendre place : portée par les arpèges légers de la guitare avant de passer sous les roues d’un engin futuriste (I Am Waiting), inspirée par la musique psychédélique (To See The Wonderful World) ou proche des compositions de Jim O’Rourke lorsque celui-ci les rate (I Never Met Her).

Car le bas blesse rapidement, à l’endroit, justement, où l’on osait espérer trouver un contenu. Une forme de temps à autre aussi minimale que son fond (Air Castle), une texture trop frêle pour pouvoir imposer l’évidence d’une qualité acceptable. A la réécoute, plus qu’une pop squelettique traitée à la sauvage, manière qui aura tout aussi vite perdu de son charme.

CD: 01/ Sea Grasses and Blue Sea 02/ I Am Waiting (For December) 03/ Air Castle 04/ Good Decision 05/ Tidal Pool 06/ I Never Met Her 07/ Paquet surprise 08/ To See The Wonderful World 09/ Daybreak

Greg Davis, Sebastien Roux - Paquet surprise - 2005 - Carpark Records. Distribution Chronowax.

Commentaires [0] - Permalien [#]
>