Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Guus Janssen : Meeting Points (Bimhuis, 2015)

guus janssen meeting points

Avec pour particularité d’avoir été captées entre 1989 et 2014 au Bimhuis d’Amsterdam, les neuf pièces de Meeting Points nous livrent quelques-unes des multiples facettes du talentueux pianiste Guus Janssen.

On le découvre donc en invité-crapahuteur du Clusone Trio, redoutable d’aplomb et de sang-froid aux côtés de l’ouragan Han Bennink, bienveillant partenaire du grand Lee Konitz, libre et euphorique face aux potaches enragés que sont Peter van Bergen, Sanne van Hek, Wolter Wierbos, Raphael Vanoli, Ernst Glerum & Wim Janssen et, enfin, attentif-inspiré le temps d’un éclairé avec le batteur John Engels. Ceci, en attendant d’en découvrir plus…



Guus Janssen : Meeting Points (Bimhuis)
Enregistrement : 1989-2014. Edition : 2015.
CD : 01/ Koto à gogo 02/ Rondo 03/ April 04/ Vry naar AT 05/ Meeting Points 06/ Pogo 1 07/ Pogo 2 08/ Peer’s Counting Song 09/ Janus Bifrons
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

The Black Napkins : The Black Napkins (Rat, 2009)

blackgrislins

Dans l’art du bibelot sonique et sauvage, les trois néerlandais de Black Napkins font très fort. Chocs et télescopages, saturation maximale et arpèges fielleux, pièces courtes et climats tendus, gargouillis acides et phrases répétées jusqu’à l’obsession ; toute notion de centre semble écartée ici.

Ou alors : un centre éclaté et en ininterrompu démembrement. Joyaux soniques posés en épis et crochetés en des périphéries profondes et insoumises ; une trompette (celle de l’étonnante Sanne van Hek, passée par le Berklee College de Boston) plane et suture les plaies laissées béantes par une guitare (Jasper Stadhouders) et une batterie (Gerri Jäger) aux scalpels faciles. Vous voici prévenus : une musique sans anesthésie. 

The Black Napkins : The Black Napkins (Rat Records)
Enregistrement : 2007-2008. Edition : 2009.
CD : 01/ Test 1  02/ Last Shorty  03/ Mamalan  04/ I db  05/ Mélodie 1  06/ 10  07/ 9.5  08/ Accenten en noten  09/ Supertest  10/ Mélodie 2  11/ Seagull  12/ Aus Niederthai  13/ Ohne Gra
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>