Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Railcars : Cathedral With No Eyes (Stumparumper, 2010)

railsli

Si l'on fouille un peu, il est encore possible de mettre l'oreille sur un disque de pop au-dessus de la moyenne, en tout cas assez intéressant pour ne pas souffrir la comparaison avec les essentiels de la bonne musique populaire...

C'est le cas avec Cathedral With No Eyes du groupe Railcars (duo d'Américains qui dit donner dans le “punk crunk electronic”, selon le site du label). Avec force guitares saturées et claviers aux sonorités souvent bien choisies, Railcars défend une musique qui pourrait évoquer la rencontre de Clap Your Hands Say Yeah (leurs bons morceaux, s'entend...) et de... Wolf Eyes. Si ce n'est sur son deuxième titre, morceau de disco trash plutôt médiocre, Cathedral With No Eyes recèle des perles assez assourdissantes pour que l'on regrette n'avoir affaire ici qu'à un mini album. 


Railcars, Cathedral With No Eyes (extrait). Courtesy of Stumparumper.

Railcars : Cathedral With No Eyes (Stumparumper)
Edition : 2010.
A01/ Life of Saint Edmund A02/Castles A03/ Passion of Saint Edmund A04/ Passion of Saint Edmund (Miracles) B01/ Cathedral With No Eyes B02/ Martyrdom of Saint Edmund
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>