Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Pit er Pat: High Time (Thrill Jockey - 2008)

piterhighgrisli

Depuis la sortie du dernier album de Pit er Pat, serait-il possible d'envisager que rien n'a avancé ? voire, que la médiocrité sur laquelle s'accordaient déjà les groupes pop sensés – et ensensés partout pour cela – ne rien lui sacrifier, est devenue plus qu'un lieu commun : le seul but à atteindre.

Depuis la sortie du dernier album de Pit er Pat, Pit er Pat lui même n'a guère avancé : avec High Time, redit les éléments d'une esthétique défendue plus tôt, qui a le rare mérite d'assumer une pratique instrumentale soupçonnable, voire, de compter sur sa gestuelle branlante pour s'en sortir vraiment. Pas de poses indépendantes prises comme les autres pour faire passer un non message, mais plutôt un véritable porté par quelques obsessions, de celles, rares, qui n'ont rien à craindre de l'absence de public.

Alors, Pit er Pat rejoue son folk angoissé et ses comptines sombres, tente d'aller voir ailleurs qu'en ses folies répétitives mais, sans y croire, se trompe et juge bon d'en garder la preuve, de la consigner sur disque ; et puis, anéantit en une rengaine à peine la morgue nihiliste d'une armée de post-rockeux hésitant où l'insolence bien trempée mais à vendre quand même de groupes minuscules, toutes provenances confondues, qui défilent, les uns après les autres, satisfaits de leur sort de produit du jour. La chronique d'High Time pourrait être la même que celle de Pyramids, il suffirait de changer les titres de chansons mis entre parenthèses. Et la conclusion, d'être la même aussi : y arriver.

CD: 01/ O in Vs etc. 02/ Evacuation Days 03/ Omen 04/ My Darkers 05/ Copper Pennies 06/ The Cairo Shuffle 07/ Creation Stepper 08/ Trod-a-Long 09/ The Good Morning Song >>> Pit er Pat - High Time - 2008 - Thrill Jockey.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Pit Er Pat : Pyramids (Thrill Jockey, 2006)

pitersli

Deuxième album de Pit Er Pat, Pyramids confirme les qualités indéniables du trio. De celles, peu répandues chez les groupes pop, capables de bâtir une identité véritable.

Commencé sur le rythme d’une ballade rehaussée d’inserts hybrides (Brain Monster), l’album n’arrêtera pas de faire défiler les morceaux différents et les décisions surprenantes : folk déglingué sur programmations déraillant (Seasick), pop aux charmes tenant de l’évidence (Solstice), comptines angoissées (Moon Angel, Baby’s Fist) ou instrumentaux atmosphériques (Rain Clouds).

Ailleurs, les morceaux peuvent avancer quelques influences : The Faith’ Healers, au son de complaintes crachantes telles que Swamp ou Pyramid ; Broadcast, lorsque le trio donne dans une pop électroacoustique en équilibre précaire (Time Monster) ; ou encore Electrelane, sur No Money = No Friend.

De pop peu rassurante – les imperfections, feintes ou non, de l’interprétation en rajoutant -, Pyramids est un disque radieux. Célébrant le genre de féerie jamais loin du cauchemar, et musique qui interdira toujours à ses compositeurs - parce que trop raffinés - d’en tirer profit dans la réalité.

Pit Er Pat : Pyramids (Thrill Jockey / Pias).
Edition : 2006.
CD : 01/ Brain Monster 02/ Seasick (Hang Ten) 03/ Time Monster 04/ Baby’s Fist 05/ Swamp 06/ Pyramid 07/ No Money = No Friend 08/ Solstice 09/ Rain Clouds 10/ Skeletons 11/ Moon Angel
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>