Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

James Saunders, Apartment House : Assigned #15 (Another Timbre, 2015)

james saunders assigned 15

C’est la deuxième fois que la pluie tombe ce matin. Ce qui fait crisser le tram. Et aussi les cordes de ce septet, Apartment House. La pluie a déjà cessé, mais le tramway reste en suspens. Ses parties se détachent, lentement, au rythme en fait de la formation et de cette œuvre de James Saunders, tirée de sa série Assigned, qu'il présente ici.

Sans réfléchir j’attribue  la défragmentation de la machine, que j’observe à travers mes carreaux mouillés, à la musique de cette interprétation. Enregistrée le 16 avril 2015, c’est-à-dire il y a des mois, déjà. Mais c’est aujourd’hui qu’elle déboule et déboulonne à quelques mètres de nous. Ces compositions de Saunders changent toujours de partitions (selon l’orchestre, selon le lieu, comme il l’écrit).

Il ne reste plus rien que le bruit de la machine (non, ce n’est pas un drone) qui tourne, qu’une clarinette approche, et celui de ses vieux néons. Trois quarts d’heure de désintégration, là, sous nos yeux. C’est d’habitude le temps qu’il nous faut pour déjeuner ensemble. A la place, nous avons goûté. Sous la pluie.

Apartment House, James Saunders : Assigned #15 (Another Timbre)
Enregistrement : 16 avril 2015. Edition : 2015.
CD : 01/ Assigned #15
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

SFE : Positions & Descriptions (Clean Feed, 2011)

sfe_positions___descriptions

Sous la conduite de Clark Rundell, trouver ici quinze musiciens de choix, dont Simon H. Fell (qui signe ce disque pour avoir écrit la composition à y entendre), Jim Denley, Alex Ward, Tim Berne, Rhodri Davies, Joe Morris, Steve Beresford, Mark Sanders… Suffisant pour revenir aux chimères orchestrales…  

Découpées en neuf parties, Composition No. 75 débute au son de dissonances sur swing clair qui s’entendront sur une progression très écrite et en conséquence interprétée avec application – la découpe rappelle le Braxton de partition. Entre les lignes, des improvisations sont commandées : les instruments déboîtent les uns après les autres, la machinerie électronique jouant l’élément perturbateur de l’ensemble.

Au mitan, la harpe et le violon élaborent les secondes les plus convaincantes de l’enregistrement : leur association vaut tous les discours, mais déjà le groupe retourne au swing, aux unissons communs voire à une musique d’illustration. Redisons-le, les plus beaux moments de l’expérience sont ceux commandés par une écriture en perdition : les souffles déviants la gonflent de folie et les frappes la raniment. La conclusion, de jouer de graves derniers et de leurs entrelacs, d’un piano arbitrant une joute de cordes frottés et d’unissons emportés derrière lesquels Fell saura disparaître, en meneur impérieux.

SFE : Positions & Descriptions (Clean Feed / Orkhêstra International)
Edition : 2011.
CD : 01/ Movt. I 02/ Who's The Fat Man? 03/ Movt. II 04/ FZ pour PB 05/ Movt. III 06/ Graphic Description 07/ Movt. IV 08/ Plusieurs Commentaires de PB pour DR 09/ Movt. V
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>