Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Norbert Möslang, Ilia Belorukov, Kurt Liedwart : Sale_Interiora / Kurt Liedwart, Phil Raymond : Rim (Mikroton, 2016)

norbert möslang ilia belorukov kurt liedwart sale interiora

Deux pièces d’un peu plus d’un quart d’heure, enregistrées à Moscou et Saint Pétersbourg en 2014, donnent ici à entendre la paire Ilia Belorukov / Kurt Liedwart improviser en compagnie de Norbert Möslang. Et sur son conseil, même.

Car l’ouverture du premier échange crépite fort et renvoie à l’instrument de Möslang, cracked everyday-electronics qu’on n’avait pas entendu depuis ces Five Lines qu’il traça en MKM. C’est cette fois à une trame que s’attèle Möslang, et le jeu l’inspire : d’un battement qui en impose, le trio fait le métier d’une improvisation impressionnante sur toute sa longueur. Les signaux mêlés (frottements, oscillations, tensions diverses et enfin artifices) s’y mêlent et emmêlent avec bonheur.

Pour la seconde pièce, pas de crépitements porteurs mais des interférences qui composeront autrement – mais avec moins d’évidence, peut-être. Heureusement, l’élan est cosmique, les intentions bruitistes, et la volonté du trio s’arrange avec son harmonie, qui va déclinant. Ce sont d’autres sortes d’artifices, pour compenser peut-être : field recordings et voix attrapées où ? Mais c’est l’expérience de Möslang qui, une autre fois, fera la différence.



sale interiora

Norbert Möslang, Ilia Belorukov, Kurt Liedwart : Sale_Interiora
Mikroton
Enregistrement : juin 2014. Edition : 2016.
CD : 01/ Giallo 02/ Nero
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

kurt liedwart phil raymond rim

En 2009, Kurt Liedwart travailla, à coup de lloopp et d’électronique, à la déformation du son de percussions préalablement enregistrées (et modifiées sans doute déjà) par Phil Raymond. De graves enveloppants en agaçantes ondes sinus, le duo est parvenu à consigner là cinq pièces d’une abstraction qui ne bat pas le rythme, certes, mais pulse bel et bien, elle aussi. 



rim

Kurt Liedwart, Phil Raymond : Rim
Mikroton
Enregistrement : 2009. Edition : 2016.
CD : 01/ 10:58 02/ 3:52 03/ 9:27 04/ 4:16 05/ 22:45
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>