Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Lettre ouverte de Joëlle Léandre aux Victoires du jazzle son du grisli #3Conversation de John Coltrane & Frank Kofsky
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Ostravská Banda : On Tour (Mutable, 2011)

ostravska_banda_on_tour

Le chef d’orchestre Petr Kotik a fait le choix des compositions interprétées par l’Ostravská Banda qu’il dirige. C’est pourquoi les deux CD recèlent de trouvailles, que ce soit dans les présences au répertoire de Luca Francesconi (sur Riti Neutrali, la violoniste Hana Kotkova est poussée dans ses derniers retranchements par ses camarades), Paulina Zalubska (qui signe une Dispersion tumultueuse) ou Bernard Lang (qui prouve que le contemporain peut être bien entraînant), ou dans les travaux d’arrangements que respectent le Canticum Ostrava  et les barytons Thomas Buckner et Gregory Purnhagen (sur une Passion langoureuse de Somei Satoh) ou le pianiste Joseph Bukera.

Et puis il y a John Cage, encore et toujours. Sur Concert for Piano and Orchestra, Bukera est la proie de ses collègues : Cage montre qu’il n’est pas tout de faire partie d’un orchestre, qu’il vaut même mieux s’entendre avec la masse  sous peine de se faire hacher le sifflet. Mais Cage peut aussi être une « simple » source d’inspiration : In Four Parts (3, 6 & 11 for John Cage) est une composition de Kotik qui utilise des percussions de toutes les tailles. Encore une fois, Petr Kotik s’est montré en musicien contemporain hétéroclite : c’est ce qui a toujours fait sa force. Je ne vois pas de raison que cela change.

Ostravská Banda : On Tour (Mutable)
Edition : 2011.
CD1 : 01/ Luca Francesconi : Riti Neutrali (1991) 02/ Petr Bakla : Serenade. 03/ Paulina Zalubska : Dispersion (2007) 04/ Somei Satoh : The Passion (2009) – CD2 : 01/ John Cage :  Concert for piano and orchestra (1957-1958) 02/ Petr Kotik : In Four Parts (3, 6 & 11 for John Cage) 03/ Bernard Lang : Monadologie IV  
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Morton Feldman : Turfan Fragments (DOG W/A Bone, 2001)

turfan_grislis

Je me rappelle avoir passé le temps d'un long métrage de courte durée avec toi. Une heure et quart à parler de tant de choses – c'était l'année où le cas de ta mère te tracassait beaucoup. Malgré cela, par moments, je te demandais de faire attention à tel ou tel passage du disque que j'avais voulu te faire écouter : Turfan Fragments du S.E.M. Ensemble sous la direction de son fondateur Petr Kotik.

A la fin, tu m'as demandé pourquoi ce disque s'appelait Turfan Fragments. Pourquoi ce disque qui contenait deux compositions (For Samuel Beckett & Turfan Fragments) prenait le nom de la deuxième alors qu'elle était la plus courte des deux ? Je n'ai pas pu répondre. Après ton départ j'ai relu la pochette et j'ai compris : il s’agit du premier enregistrement de Turfan Fragments. Est-ce mon ignorance (pourtant, mon exposé sur la musique de chambre pour orchestre...) ou les répétitions lancinantes de For Samuel Beckett (les unissons, nos unissons) qui ont fait que nous n'avons jamais réécouté ce disque ensemble, pas plus que nous ne nous sommes revus ? Car ce jour-là tu as disparu sur un des sons irréels de ces fragments de Turfan, de ces clichés d'Asie.

Tu m'as dit au revoir sur une note de basson je crois et je suis resté seul entre Morton Feldman et Petr Kotik. Egaré entre un Américain universel et un Tchèque expatrié. C'était quelque part en Espagne. Quelque part où je ne retourne plus, sauf dans ma tête lorsque je réécoute ce disque.

Morton Feldman : Turfan Fragments (DOG W/A Bone / Metamkine)
Enregistrement : 1997-2000. Edition : 2001.
CD : 01/ For Samuel Beckett 02/ The Turfan Fragments
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [1] - Permalien [#]
>