Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Sabu Toyozumi : Kosai Yujyo / Jeff Shurdut : Bound and Gagged (Improvising Beings, 2012)

sabu toyozumi kosai yujyo

D’un batteur-percussionniste au parcours singulier (d’un inattendu big-band nippon de Mingus en passant par l’AACM, son duo avec Peter Brötzmann et ses récentes amitiés musicales avec Jean-Michel Van Schouwburg ou John Russell), nous découvrons ici neuf instantanés enregistrés récemment entre Bruxelles, Paris et Göttingen.

Dans tous les cas de figure, une constante s’impose : Sabu Toyozumi écoute, partage, s’attache à densifier la matière. On l’entendra ainsi s’amuser et prolonger les frasques vocales de Jean-Michel Van Schouwburg, craqueler les peaux ici, interpeler un son et ne plus le lâcher ailleurs. S’adaptant à toutes les situations (son iconoclaste manière d’envisager l’erhu, instrument traditionnel chinois n’y est pas étrangère), sensible ici, explosif ailleurs, Sabu et ses amis (mentions particulières aux spirales foudroyantes de Jacques Foschia, Audrey Lauro, Ove Volquartz) débordent, ici, d’une vitalité exemplaire.

Sabu Toyozumi : Kosai Yujyo (Improvising Beings / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2010-2011. Edition : 2012.
2 CD : CD1 : 01/ Kris’Wish 02/ The Last Feather 03/ Strongsth 1 04/ Strongsth 2 05/ Unknown Sketch – CD2 : 01/ Above Nino 02/ Raw Drink 03/ Sands’Witch 04/ The Göttingen Cadenza
Luc Bouquet © Le son du grisli

jeff_shurdut_bound_and_gagged

Fidèle à ses habitudes, Jeff Shurdut fredonne bruit et fureur. Si sa guitare est moins tonitruante que d’ordinaire, son alto lacère sans anesthésie la chair vérolée. Son saxophone hurle un free jazz frauduleux, bombarde une transe offensante. S’enveniment maintenant des résonnances aux origines incertaines. Mais rien ne dure très longtemps. Il faut tout dire en trente-cinq minutes, douze plages et de fait, reprendre le chaos là où il s’était tu. Avec Jeff Shurdut, Gene Janas et Marc Edwards, on ligote, on bâillonne, on ignore tout de la fin du voyage, on navigue sans bouée de sauvetage, on descelle la cohérence et on y prend goût.

Jeff Shurdut, Gene Janas, Marc Edwards : Bound & Gagged (Improvising Beings / Orkhêstra International)
Enregistrement : 2011. Edition : 2012.
CD : 01-12/ Bound & Gagged.
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Pascal Marzan, John Russell : Translations (Emanem, 2011)

pascal_marzan_john_russell_translations

De discrétions, naît le dialogue. Les interventions sont claires ou sèches. Le premier est à gauche (John Russell), le second à droite (Pascal Marzan). Si vous n’aimez pas les guitares, prévient le premier, aucune chance que vous aimiez ce disque !

De dialogues tendus en phases de relâchement, le duo improvise et compose cinq fois – c’était en 2007 et 2010. Des pièces qui élèvent le contraste au rang de principe (Marzan reprisant ici les motifs que Russell désassemble, une harmonique s’opposant là à un grattage insistant), changent une somme d’obsessions en ronde légère, commandent des houles qui vous emportent ou, plus simplement, cherchent à débarrasser ses auteurs de leurs habitudes – arpèges et accords rivalisent d’ingéniosité pour ce faire. C’est enfin Satie qu’on réinvente dans un jardin de conclusion. Des Translations d’humeur qu’il faut entendre en conséquence.

Pascal Marzan, John Russell : Translations (Emanem / Orkhêstra International)
Enregistrement : 5 février 2007 (01-03) et 22 mars 2010 (04-05). Edition : 2011.
CD : 01/ Don’t Tease Your Cat 02/ Eighty-eight Beautiful Canals 03/ Nightwork 04/ Kuulilennuteetunneliluuk 05/ In Mr Niwa’s Garden, Two Chickens Suddenly Ate a Crocodile
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>