Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : Franz Kafka vs Nurse With WoundAbécédaire Thelonious MonkNouveautés NoBusiness
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Muta : Bricolage (Al Maslakh, 2010)

grislibricole

Ces travaux de Bricolage sont ceux de Muta, le disque est leur second. Comme sur Yesterday Night You Were Sleeping at My Place, Alessandra Rombolá (flûtes, préparations), Rhodri Davies (harpe électrique, electronics) et Ingar Zach (percussion, drone commander, scruti box), composent avec leurs qualités et leur entente.

Alors, on pourrait reprendre, pour définir cette musique d’établi, les mêmes termes qu’hier – drones encore et pièces sombres autant – auxquels ajouter les éléments d’un langage commun au vocabulaire fourni davantage et dont une roue motorisée disperse les éléments : Rombolá traînant sur le carreau quelques uns de ceux-là lorsqu’elle n’ouvre pas le corps de sa flûte à un bestiaire hurlant ; Davies progressant en discret dans sa forêt de cordes électriques ; Zach commandant tous allumages de moteurs minuscules ou transformant sa cymbale en autre machine à drones.

Célébrer pour finir la persistante angoisse enfantée par la seconde rencontre de Muta sur disque. Au mixage, cette fois, Giuseppe Ielasi : pas étranger non plus aux râles magnifiques du cerbère bricolant.

Muta : Bricolage (Al Maslakh)
Enregistrement : 8 avril 2009. Edition : 2010.
CD : 01/ Driphlith 02/ Encilion 03/ Goriwaered 04/ Hafflau 05/ Llinyn 06/ Osgo
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Muta : Yesterday Night You Were Sleeping At My Place (Sofa, 2007)

mutasli

Depuis 2003, la flûtiste Alessandra Rombola, le harpiste Rhodri Davies et le batteur Ingar Zach, interrogent, sous le nom de Muta, une musique électroacoustique basée sur quelques structures et bousculée par l’usage impromptu d’un dispositif instrumental recherché. Premier essai discographique, Yesterday Night You Were Sleeping At My Place expose leurs tentatives les plus récentes.

D’une pratique expérimentale ayant pour conséquence la défense d’une abstraction plus ou moins quiète (Birds Wake Up, We Go to Sleep, Coffe And Brain, Daylight Black), le trio peut ainsi passer à la construction soumise à règles de pièces sombres, sur le drone installé par un moteur tenace (Hamida) ou sous les effets grisants de répétitions de cordes et de flûte (Dead Time).

Après avoir servi une musique contemporaine torturée - Passing Time combinant les tensions acoustiques et les interventions électroniques bruitistes -, le groupe finit par tomber sur l’épave d’un vaisseau fantôme craquant sur Vertical Time, morceau résumant à lui seul les aspirations angoissées d’un trio d’expérimentateurs dont la capacité à se montrer convaincants tient de l’habitude.

Muta : Yesterday Night You Were Sleeping at My Place (Sofa)
Edition : 2007.
CD :
01/ Hamida 02/ Birds Wake Up, We Go to Sleep 03/ Dead Time 04/ Passing Time 05/ Vertical Time 06/ Coffee And Brain 07/ Daylight Black
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>