Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Muddy World: Finery of The Strom (Tzadik - 2006)

muddygrisli

De Tokyo, Muddy World révèle pour la première fois sur disque son approche particulière d’un jazz rock mis aux goûts du jour. S’amusant de références diverses et éclatées, le guitariste Soeda Yusuke, le bassiste Murakami Keita et le batteur Sugita Kohei, trouvent avec invention la place de leur Finery of The Storm dans la série New Japan du label Tzadik.

Si un certain usage de la basse électrique donne parfois à l’ensemble des couleurs proches de celles d’un jazz acoquiné avec un post-rock - Chicago Underground sur Iron Ant -, ou vice-versa - Jim O’Rourke sur Lilac -, le trio peut aussi rappeler le post-punk de Massacre ou celui, plus récent, du Gorge Trio (attaques convulsives d’une guitare sous distorsion sur Duel ou Fever).

Avide d’autres clins d’œil à adresser, Muddy World investit ensuite le domaine de la pop chantée. Sur des morceaux plus faibles, malheureusement, apparentés au répertoire aujourd’hui défraîchi des Ambitious Lovers (Dewfall, Moody Floor) ou du Yellow Magic Orchestra (Cut), ou surpassant tout le reste en naïveté fade (Apollo).

Compositions à mille lieux de Granada ou Neon, progressions mélodiques sublimées par le recours réfléchi aux redondances, qui tissent à elles seules le pan le plus original de Finery of the Storm, premier album engageant bien qu’inégal. En demande, en tout cas, de suivants.

CD: 01/ Iron Ant 02/ Lilac 03/ Fever 04/ Duel 05/ Dewfall 06/ Muddy Floor 07/ Apollo 08/ Granada 09/ Cut 10/ Neon

Muddy World - Finery of The Storm - 2006 - Tzadik. Distribution Orkhêstra International.

Commentaires [0] - Permalien [#]

>