Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Mineral Paradoxe: Mineral Paradoxe (Quark - 2008)

grisliparadoxe

« Jouer une osmose de sensibilité...sans préméditation », ou le but avoué, sur le site du batteur Edward Perraud, du trio qui l’associe au saxophoniste Bruno Wilhelm et au contrebassiste Arnaud Cuisinier : Mineral Paradoxe.

Récalcitrantes, pourtant, les sensibilités : en ouverture, l’improvisation porte aux nues accrocs et divergences avant de marier les phrases d’un saxophone grave  et celles d’un grand archet sous effets ; sorti de l’antagonisme agissant, le trio s’entend sur l’édification d’une montagne d’interventions décousues avant de trouver refuge aux alentours du silence, de presque s’en remettre à lui – clochettes de Perraud pour tout intelligible.

Repartir – fulminant sur Multiples, le trio compose ensuite un morceau d’atmosphères bientôt éclatées (De l’immobilité) –, et puis retomber : toutes notes étirées, qui trahissent dans la lenteur l’évidence qui veut que toute ombre est passagère. Mineral Paradoxe en ayant ici retenu de grandes.

CD: 01/ Mirage du mouvement 02/ Vers la source 03/ Des reflets 04/ Multiples 05/ De l’immobilité 07/ Mobile >>> Mineral Paradoxe - Mineral Paradoxe - 2008 - Quark.

Commentaires [0] - Permalien [#]

>