Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Merzouga : 52°46’ North 13°29’ East (Gruenrekorder, 2013)

merzouga music for wax-cylinders

Eva Pöpplein (electronics) et Janko Hanushevsky (basse électrique préparée) forment Merzouga. Il y a peu, ils allèrent « piocher » dans le fond d’ethnomusicologie de la Berlin Phonogram Archive et, à l’automne 2012, donnèrent un concert en se servant de leurs découvertes.

Les fruits de l’expérience, étonnante, versent dans une ambient folkloriste ou des chants de la Terre de Feu, de Hongrie ou du Yemen (etc., of course), croisent l’électronique et la basse électrique dans un ballet qui mêle futur et traditions. Dommage tout de même qu’il faille forcément un vainqueur : car en effet c'est le futur qui finit par l'emporter, quand la basse parle trop et que l’électronique crépite avant d’oser une petite mélodie orientale d’une facilité… appauvrissante. Deux fois dommage.

Merzouga : 52°46’ North 13°29’ East – Music for Wax-Cylinders (Gruenrekorder)
Edition : 2013.
CD : Music for Wax-Cylinders : 52°46’ North 13°29’ East
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Merzouga : Mekong Morning Glory (Gruenrekorder, 2011)

merzouga_mekong_morning_glory

Ma passion pour les field recordings fera que bientôt je ne voyagerai plus. Je ne quitterai ma chambre que pour des questions d'ordre quotidien. Il me suffira de mettre dans ma platine un CD comme celui de Merzouga (né de l'union d'Eva Pöpplein et de Janko Hanushevsky), Mekong Morning Glory, et cela suffira.

Pas besoin d’avoir tourné et retourné des tonnes d’Atlas pour deviner où nous emmène ce CD : on y suit à l’oreille les méandres du fleuve légendaire (Laos, Cambodge et Vietnam). Certains ne changent rien à leurs carnets de voyages. D’autres, comme Merzouga, le font pour le partager et surtout pour ne pas ennuyer leurs auditeurs. Les enregistrements d’un voyage fait en 2008 ont donc été retouchés l’année d’après. Aujourd'hui, ils étonnent ceux qui n’ont pas fait ce voyage : des alizés, des oiseaux, des enfants, de l’eau, de temps en temps des instruments de musique. Des sons pas toujours « sonores » mais qui aident notre imagination et, des mois après, nous invitent à imaginer ce ravissant voyage. 

Merzouga : Mekong Morning Glory (Gruenrekorder)
Edition : 2011.
CD : 01/ Mekong Morning Glory
Héctor Cabrero © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>