Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2Sortir : Festival Baignade Interdite
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Giuliano Tull : Boparte (Rudi, 2011)

giuliano_tull_boparte

La question d’arpenter des terres mille fois (sans doute beaucoup plus) empruntées jusqu’ici semble ne pas trop gêner le saxophoniste Giuliano Tull : un zeste de bop, un chouia de free, une pincée d’humour (là, s’il était arbitre, le chroniqueur sortirait le carton rouge) ; le tout en projection d’un jazz que l’on qualifiera de vif et de saillant.

Reconnaissons à ce jazz, à son leader (Giuliano Tull : saxophoniste entre Bobby Watson pour le phrasé et Ornette Coleman pour la forme) et à ses sidemen (Lauro Rossi : trombone, Giovanni Maier : contrebasse, Luca Colussi : batterie) un côté incisif, lequel fait défaut à la majeure partie des groupes œuvrant dans ce style. Sans ennui, sans génie : le renouveau serait-il impossible ?

Giuliano Tull Quartet : Boparte (Rudi Records)
Enregistrement : 2009. Edition : 2011.
CD : 01/ Boparte 02/ C20 03/ Corto 04/ Lucifero’s Cabaret 05/ My Works 06/ Onda Lunga 07/ Wingrocks
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>