Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Peter Brötzmann Graphic WorksAu rapport : Rock In Opposition XParution : Du piano-épave de Ross Bolleter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Leah Singer, Lee Ranaldo : Water Days (Dis Voir, 2010)

watergrisli

Lorsqu’ils passèrent par le Cneia de Chatou, les artistes (musiciens, photographes, vidéastes, poètes…) Lee Ranaldo et Leah Singer enregistrèrent des ambiances qu’ils ont réutilisées et que l’on retrouve dans le CD que contient le livre Jours d’eau (Autrement dit Water Days).

Pour la musique qu’a commandée l’Atelier de Création Radiophonique, il faudra encore une fois se montrer interactif et lire la chronique de We’ll Know Where When We Get There, en ajoutant qu’on y entend les voix de Carson McCullers, Brigitte Fontaine ou Michael Snow. Pour parler du livre, il revient en images sur l’exposition (ou plutôt il l'installe sans forcément la réduire dans un espace miniaturisé). Comme sur le CD, ce sont surtout des présences que l’on trouve dans ce livre et des traces de leurs passage : Singer et Ranaldo le temps de quelques jours à Chatou… Un immanquable pour tout adepte du couple, en quelque sorte.

Leah Singer, Lee Ranaldo : Water Days / Jours d’eau (Dis Voir)
Edition : 2010.
Livre : Water Days / Jours d’eau
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Lee Ranaldo, Leah Singer : iloveyouihateyou (Libraryman Co, 2009)

ilovegriihatesli

Catalogue de l’exposition iloveyouihateyou récemment présentée à Stockholm (Magasin 3), ce livre tire d’abord quelques images d’anciens films d’un expérimental obnubilé par le quotidien réalisés par Nancy Holt et Robert Smithson, Terry Fox et Gordon Matta-Clark, diffusés au même endroit en parallèle, avant de laisser la parole au couple Lee Ranaldo et Leah Singer.

Qui reviennent ici sur leurs parcours individuels puis commun avant de préciser la transformation d’une ancienne de leurs pièces, Drift, en iloveyouihateyou, plus simple dans sa forme, disent-ils, pour avoir vu Singer faire appel, faute de temps, au numérique. Non pas l’état des lieux d’une évolution, mais quelques images extraites de l’installation : morceaux d’art américain extirpés de l’œuvre qui disent à qui ne fut pas visiteur qu’extirpée de son contexte toute image trouve encore à dire. Ranaldo de conclure, à propos de sa longue collaboration avec Singer : « It led us to where it should go ». Comme il « chantait » plus tôt We’ll Know Where When We Get There.

Lee Ranaldo, Leah Singer : iloveyouihateyou (Libraryman Co)
Edition : 2009
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Lee Ranaldo, Leah Singer : We’ll Know Where When We Get There (Cneai, 2009)

wellknowwherewhenwegetgrisli

Catalogue de l’exposition du même nom – présentée au Cneai de Chatou jusqu’en mai dernier – transposé sur vinyle et sous pochette soignée, We’ll Know Where When We Get There donne une nouvelle preuve concrète de la collaboration durable de Lee Ranaldo et Leah Singer

Imbriqués, morceaux d’ambiances datant de résidences déjà effectuées par le duo au même endroit et performances décidées pour le seul bien de l’objet en présence (plus tôt bande-son d’un vernissage rare et diffusion de l’Atelier de création radiophonique) condensent sur deux faces toute l’intensité d’un discours intéressé autant par la musique que par l’écrit et l’image. Scansion évasive, la pièce convoque field recordings et râles de cordes lâches de guitare, déliquescences électriques et inventaires polyglottes, et puis, pour lier l’ensemble : éléments de perturbation essentiels à la perte de repères. A domicile maintenant, l’auditeur arrive au bout du sillon, peu après Lee Ranaldo et Leah Singer. Qui ne cherchaient donc pas à le perdre, mais à tester une autre fois sa confiance avant de l’enivrer.

Lee Ranaldo, Leah Singer : We’ll Know Where When We Get There (Cneai)
LP : We’ll Know Where When We Get There
Enregistrement : Edition : 2009.
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Archives Lee Ranaldo

Commentaires [0] - Permalien [#]

>