Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Parution : Premier bruit Trente-six échosAu rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Laura Gibson, Ethan Rose : Bridge Carols (Baskaru, 2010)

gibsli

Sympathique découverte folk de ces récentes années – nous en avons retenu les très recommandables albums If You Come To Greet Me et Beasts Of SeasonsLaura Gibson s’échappe d’un monde exclusivement acoustique, pour un résultat, disons, en demi-teinte.

Outre la confrontation relativement peu engageante entre l’abstraction électronique d’Ethan Rose, le manque de cohésion est le principal handicap de Bridge Carols. En dépit de beaux moments hélas trop épars, les échos vocaux de Gibson tardent à trouver une durabilité profonde. Trop sporadique pour réellement s’affirmer au-delà d’un cercle étroit d’aficionados, la rencontre entre les deux Américains tourne vite en rond. Même si la proximité stylistique pourrait évoquer une improbable collusion entre Christian Fennesz et Josephine Foster, le disque nous donne surtout l’envie irrémédiable de retourner du côté de Neil Williams et Christophe Bailleau, sans même parler du formidable Flake Out de Tangtype. Tant mieux pour les uns, tant pis pour les autres.

Laura Gibson, Ethan Rose : Bridge Carols (Baskaru)
Edition : 2010.
CD : 01/ Introduction 02/ Old Waters 03/ Younger 04/ Leaving, Believing 05/ Sun 06/ Boreas Borealis 07/ Glocken 08/ O Frailty 09/ Tall Grass Dark Star
Fabrice Vanoverberg © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>