Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

John Hugues, Lars Scherzberg, Nicolas Wiese: Discard Hidden Layers ? (Schraum - 2009)

Hughesli

Entre Berlin et Hambourg, John Hugues (contrebasse), Lars Scherzberg (saxophones alto et soprano)  et Nicolas Wiese (ordinateur) ont élaboré un langage électroacoustique dont Discard Hidden Layers ? sut recueillir une preuve sur le vif.

En concert, donc, Hugues et Scherzberg échangent tandis que Wiese s’occupe du devenir de leurs phrases (découpages et ordres inversés) lorsqu’il ne trouve pas plus judicieux de confectionner une armée de perturbations capables de diviser les acteurs de l’improvisation, et de dérouter l’ensemble jusqu’à l’édification d’un manifeste séditieux.

De mouvements instables d’archets en effets de cordes qu’il envisage en percussionniste, Hugues permet au trio de trouver son équilibre sur terrains glissants, qui le soulèvent bientôt, son anxieuse musique d’atmosphère avec.

CD: 01/ Neither shivering nor calm 02/ Lungwire 03/ Infraredemption 04/ Infra_texture 2.0 05/ Discard? 06/ Choke chamber revisited 07/ Choke chameleon choke 08/ Exit choke chamber 09/ Hidden disbalance >>> John Hugues, Lars Scherzberg, Nicolas Wiese - Discard Hidden Layers ? - 2009 - Schraum.

Commentaires [0] - Permalien [#]

Sieben Mal Solo (Schraum, 2007)

siebenmalgrisli

A l’invitation du label Schraum, sept jeunes musiciens ont défilé sur deux soirées dans un atelier de Berlin afin de donner un aperçu de leur pratique en solitaire de l’improvisation. Sieben mal solo compile les épreuves rendues.

Evidemment, passé le charme de la représentation, celles-ci ne se valent pas toutes – aucune vraiment mauvaise, pourtant. Entre les expérimentations plus démonstratives que véritablement originales (saxophone alto de Lars Scherzberg, flûte de Sabine Vogel, trombone de Paul Hubweber ou batterie de Christian Marien), saluer alors les efforts plus accomplis : ceux de Dave Bennett à l’ogrephonique (piano-lyre amplifié croulant bientôt sous les déflagrations électroniques), d’Ute Völker – remarquée en 2006 avec Anthrazit – sur une progression anguleuse, et, surtout, d’Axel Haller – membre de l’excellent Trio Vopa – à la basse, auteur de recherches renversantes consacrées à de graves textures sonores.

Bienvenu, Sieben mal solo dresse ainsi une galerie nécessaire de portraits de jeunes activistes – en devenir ou déjà installés – consacrés aux musiques improvisées.

CD: 01/ 0:49 02/ Dave Bennett, Klangbrief – one night mein fahrrad the mauer entlang 03/ Lars Scherzberg, Pulsphonogramm 04/ Axel Haller, Ürnotö 05/ Paul Hubweber, L.K.W. 06/ Ute Völker, Evolute 07/ Sabine Vogel, Metamorphosis 08/ Christian Marien, Zopilote

Bennett, Scerzberg, Haller, Hubweber, Völker, Vogel, Marien - Sieben Mal Solo - 2007 - Schraum. 

Commentaires [0] - Permalien [#]
>