Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques Ogerle son du grisli papier
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Kozo Inada : j[ ] (Sonoris, 2007)

inadasli

A partir de samples et de boucles extraits de disques de musique classique, Kozo Inada révèle j[ ], nouvel enregistrement à exposer ses intentions expérimentales et qui relance, par ailleurs, la production du label français Sonoris.

Après avoir imposé quelques dissonances, le travail d’Inada met lentement sur pieds un grand orchestre duquel pourront partir les nappes sonores porteuses de l’œuvre. Accumulées, celles-ci servent une ambient angoissée (j[1]), rêvent de fomenter d’autres symphonies - modernes, certes, mais rattachées encore à de plus anciennes, signées Wagner, Mahler ou Grieg -, ou donnent dans un minimalisme accompli à la suite de Terry Riley ou Philip Glass (j[3]). Convaincant sur toute la longueur de son ouvrage, Inada pousse l’élégance jusqu’à affecter la monochromie tandis qu’il réussi à accorder bruitisme et minimalisme sous les ors chaleureux d’un cadre harmonique ravissant. Distingué.

Kozo Inada : j[ ] (Sonoris)
Edition : 2007.
CD : 01/ j[1] 02/ j[2] 03/ j[3] 04/ j[4] 05/ j[5]
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>