Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Finn von Eyben : Plays Finn von Eyben (Storyville, 2016)

finn von eyben plays finn von eyben

De l’écoute de Finn von Eyben, on gardait ce faux goût d’Old Stuff – référence du New York Art Quartet dans lequel il succéda à Lewis Worrell – et le thème de Chess qu’il défendit auprès de John Tchicai dans le Cadentia Nova Danica (August 1966 Jazzhus Montmartre) jusqu’à ce que le label Storyville publie ces enregistrements datant de 1966 et 1967 : souvenirs de workshops et de concerts donnés en grande formation.

Forcément inédites, ces huit plages donnent à entendre Eyben – l’une des deux contrebasses, avec celle de Niels-Henning Ørsted Pedersen, du RadioJazzGruppen – défendre, à la même époque que celle où fut enregistrée cette apparition à Molde du Cadentia Nova Danica, d’autres compositions personnelles : le « jazz libre » n’y est presque plus qu’un souvenir, qui transforme quand même un contemporain affirmé (Roads of Flowers et Joys and Flowers) ou a laissé dans son sillage un gimmick que les nombreux solistes se passent comme un témoin (Flower Point).

Mais c’est en quintette, que le contrebassiste impressionne le plus : avec Jesper Bech Nielson (saxophone ténor), Kim Menzer (trombone), Søren Svagin (piano) et Teit Jøgensen (batterie), il investit le champ d’un jazz modal qui profite aux souffleurs. En un clin d’œil exotique, leurs lignes se chevauchent et vrillent (Asia) quand elles suivent ailleurs le pas de marches contrariée – dans laquelle s’exprime la gouaille de Menzer (Krogerup) – ou « carrément » défaite (Springtime). Pour être de Copenhague, c’est là un autre Something Else!!!



plays fin von eyben

Finn von Eyben : Plays Finn von Eyben
Storyville
Enregistrement : Mars 1966 / 9 septembre 1967. Edition : 1966.
CD : 01/ Asia 02/ More Flowers 03/ Krogerup 04/ Springtime 05/ Out of Something 06/ Roads of Flowers 07/ Flower Point 08/ Joys and Flowers
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Cadentia Nova Danica : August 1966 Jazzhus Montmartre (Storyville, 2016)

cadentia nova danica august 1966

En 1966, après avoir passé quatre années à New York, John Tchicai retrouve son Danemark natal où il formera Cadentia Nova Danica. En 1966, la formation n’est pas encore l’orchestre qui enregistrera, auprès de Willem Breuker, cet Afrodisiaca que Promising réédita il y a cinq ans : elle compte en effet « seulement » huit membres, dont le saxophoniste Karsten Vogel et le contrebassiste Finn von Eyben, qui signent deux des cinq compositions à entendre sur cette captation de concert.

Les deux premières sont néanmoins de Tchicai, qui montrent la voie sur laquelle devront aller les musiciens : free subtil parce que très écrit dont la nonchalance feinte peut rappeler celle de Ronnie Boykins, par exemple, pour ne pas trop insister sur la filiation aylérienne. Mais la subtilité n’interdit pas le tapage : ainsi, quand le batteur Bo Thrige Andersen et le percussioniste Giorgio Musoni sonnent le tocsin, les souffleurs – si ce n’est Rudd, c’est donc Kim Menzer qu’on trouve au trombone – abandonnent l’unisson pour des motifs plus courts qu’ils font tourner longtemps, voire des solos lâches qui profitent aux compositions. La dernière de toutes, signée Misha Mengelberg, en est peut-être le plus bel exemple : Viet Kong clôt avec brio le set, et donc ce disque rare.



august 1966 jazzhus montmartre

Cadentia Nova Danica : August 1966 Jazzhus Montmartre
Storyville
Enregistrement : août 1966. Edition : 2016.
CD : 01/ The Education of an Amphibian 02/ Kirsten 03/ Inside Thule 04/ Chess 05/ Viet Kong
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>