Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Kanon : Beauty Is The Thing (Doubt, 2011)

kanonsli

Faut-il regretter la première moitié de l’improvisation qui ouvre Beauty Is The Thing – béates, les notes y tournent en spirales qui se meuvent en trois labyrinthes qui, eux, s’ignorent malgré ces quelques couloirs qu’ils ont en commun – pour trouver à la seconde des charmes rassurants ? Les emportements de Kanon (l’association de la pianiste Aki Takase, du trompettiste Axel Dörner et du guitariste Kazuhisa Uchihashi) auront donc fini par avoir raison des premières lignes distantes : les chemins de traverse découverts par le trio, pourtant instables et fragiles, sont autrement parlant.

Trois improvisations restent alors. Si la fantaisie inspirante de Dörner éprouve des difficultés à gagner la pianiste – on sait Takase capable de bagatelles et d’excès romantiques en diable –, elle s’entend sur l’instant avec celle d’Uchihashi : le trompettiste et le guitariste s’accorderont par exemple à force de lutter sur An Aquatic Plant dont Takase est le boutefeu. Ces discordes faites pour s’entendre font le sel de Beauty Is The Thing : il fallait bien ce que l’improvisation de Kanon trouve sa raison d’être dans l’insurrection bravache.

Kanon : Beauty Is The Thing (Doubt Music)
Enregistrement : 11 décembre 2007. Edition : 2011.
CD : 01/ A Break Into The Clouds 02/ Hear It Very Close 03/ An Aquatic Plant 04/ That Sense of Curving
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>