Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Rock In Opposition XParution : Premier bruit Trente-six échosParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Jon Corbett, Nick Stephens, Tony Marsh : Free Play (Loose Torque, 2013)

jon corbett nickstephens tony marsh free play

Ici, trois longues improvisations entourant un même mouvement. Pour Jon Corbett (trompette ou trombone à coulisse), Nick Stephens (contrebasse) ou Tony Marsh (batterie), le jeu (pari ?) consiste à ne jamais quitter ce mouvement. De cette sphère aux maigres reliefs, l’on devra compter sur le talent et l’inspiration de nos trois improvisateurs pour éviter le décrochage.

Souffles défaits de Corbett (ici, une parenté certaine avec Bill Dixon), patiences actives de Stephens, rebonds fertiles de Marsh, il ne faut attendre ici ni relance ni déplacement brusque. Tout au plus peut-on noter quelques réductions de course ou quelque surplus de nervosité à la charge – le plus souvent – du trompettiste. En ne quittant jamais ce cocon protecteur, Corbett, Stephens et Marsh offrent à la pénombre sa plus juste définition.

EN ECOUTE >>> One (extrait) >>> Three (extrait)

Jon Corbett, Nick Stephens, Tony Marsh : Free Play (Loose Torque)
Enregistrement : 2012. Edition : 2013.
CD : 01/ One 02/ Two 03/ Free
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Calling Signals : A Winter's Tour (Loose Torque, 2011)

calling_signals_a_winter_s_tour

Après Paal Nilssen-Love, c’est au tour de Jon Corbett de succomber aux « signaux d'appel » de Frode Gjerstad et Nick Stephens.

D’emblée, même si serré à l’extrême, le mouvement est fluide : enchevêtrements de clarinette et de trompette, brides rythmiques entretenues. Maintenant, le retrait du batteur fait se libérer de nouveaux territoires. Le mouvement initial reviendra en fin d’improvisation, sur lequel s’ajouteront de denses figures : douceurs de clarinette et contrebasse mêlées s’opposant aux objets frottés par le percussionniste, solo de contrebasse inspirant à l’altiste de longues virées en ultra-aigu (Nine Souls).

Retour aux mêmes fondamentaux avec Five Souls : fluidité des souffles, offensive rythmique appuyée et courts mais constructeurs silences. Et l’aventure de s’achever aujourd’hui mais de continuer demain, ensemble ou avec d’autres, pour cet exemplaire Calling Signals.

Calling Signals : A Winter’s Tour (Loose Torque)
Enregistrement : 2009. Edition : 2011.
CD: 01/ Nine Souls 02/ Five Souls (plus the barman)
Luc Bouquet © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]
>