Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

A paraître : le son du grisli #2Sortir : Festival Bruisme #7le son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

John Coxon, Evan Parker, Eddie Prévost : Cinema (Fataka, 2012)

john coxon evan parker eddie prévost cinema

Première référence du label Fataka, le Cinema de John Coxon, Evan Parker et Eddie Prévost – rencontre enregistrée au Cube de Bristol le 8 mars 2008 – est de saynètes et de séquences. De renouveau, aussi, puisque c’est, à la guitare électrique, Coxon qui dirige l’improvisation.

Chatouillant jusqu’aux cordes de tête, le guitariste parvient à agacer le ténor quand les cymbales de Prévost le sommaient déjà d’abandonner les bourdonnements pour des figures autrement périlleuses. A force de saturations et d’élans vindicatifs, Coxon et Prévost convainquent le saxophoniste de composer avec eux des miniatures expressionnistes, qu’ils enchaînent avec panache. Si Prévost vit jadis en Parker un improvisateur à la grandeur d’AMM, Cinema prouve que Coxon mérite aujourd'hui de recevoir le même compliment.

EN ECOUTE >>> Cinema (extrait)

John Coxon, Evan Parker, Eddie Prévost : Cinema (Fataka)
Enregistrement : 8 mars 2008. Edition : 2010.
CD : 01/ Cinema
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Black Music Disaster (Thirsty Ear, 2012)

black music disaster

Ceux qui n’ont pas assisté à ce concert au Café Oto ne pouvaient s’attendre à entendre ce Matthew Shipp là… Premièrement, il a troqué son piano contre un farfisa du plus bel effet, qu’il dompte quelques minutes avant que ne le rejoigne Steve Noble qui donne de grands coups à sa batterie pour annoncer le thème du jour : Black Music Disaster !

S’il est publié dans la Blues Series du label Thirsty Ear, ce CD ne retient rien du jazz pour aller voir du côté de la récréation noisy à laquelle participent à leur tour deux guitaristes électrisés : J Spaceman (oui, de Spiritualized et Spacemen 3) et John Coxon (oui, de Spring Heel Jack). Shipp en Winslow Leach, les trois autres en Grand Masters Crash, la rencontre peut tourner sous l’égide de Sun Ra, Nurse With Wound et Oneida. En trente-huit petites minutes, le tour est joué : le divertissement vous a étourdi si ce n’est pas complètement affolé !

Black Music Disaster (Thirsty Ear / Orckhêstra International)
Enregistrement : 13 février 2010. Edition : 2012.
CD : 01/ Black Music Disaster
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

Spring Heel Jack : Songs & Themes (Thirsty Ear, 2008)

 grislheeljack

Après avoir enregistré Masses en compagnie (notamment) de William Parker, Matthew Shipp et Evan Parker, puis Amassed en compagnie (notamment) de Kenny Wheeler, Han Bennink et Paul Rutherford, le Spring Heel Jack d’Ashley Wales et John Coxon s’occupa de Songs and Themes en compagnie (notamment) de John Tchicai, Roy Campbell, John Ewards et Mark Sanders.

Au programme, toujours le même projet d’une musique électroacoustique investie par quelques improvisateurs qui, rapidement, lui donnent une tournure mélancolique : atmosphères lentes portées par à-coups que perturbent les apparitions momentanées de digressions bruitistes ou d’éclats de folk expérimental et glissant. Le final, lyrique, emporte les derniers morceaux d’une expérience aboutie, rencontre fertile d’univers souvent étrangers pour rester chacun sur ses positions.

Spring Heel Jack : Songs & Themes (Thirsty Ear / Orkhêstra International)
Edition : 2008.

CD : 01/ Church Music 02/ Dereks 03/ With Out Words 04/ Eupen 05/ For Paul Rutherford 06/ Folk Players 07/ Sivertone 08/ Clara 09/ 1,000 Yards 10/ Antiphon 11/ At Long Last 12/ Garlands
Guillaume Belhomme © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>