Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire

Inscription à la newsletter du son du grisli
suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Au rapport : Festival Le Bruit de la MusiqueParution : Jazz en 150 figures de Guillaume BelhommeParution : le son du grisli #2
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Norman Howard, Joe Phillips: Burn Baby Burn (ESP - 2007)

howardbaby

Sideman d'Albert Ayler sur l'infaillible Spirits, le trompettiste Norman Howard s'est, une fois, fait leader: en 1968, le temps d'enregistrer Burn Baby Burn, disque édité seulement aujourd'hui. 

D'un free jazz direct et brut, comme l'a souvent défendu (faute d'en avoir ou d'en donner les moyens) le label ESP, Howard donne sa version, faite de dissonances ombrageuses (la contrebasse jouée à l'archet de The Sound From There), de flamboyances permissives (Time and Units, Burn Baby Burn) ou d'un blues qu'il dévie de son axe pour le sacrifier au décalage de ses interventions et de celles du saxophoniste Joe Phillips.

S'il l'ensemble tient la route, sans doute le groupe manque-t-il d'une personnalité plus affirmée pour faire de son essai réussi un ouvrage supérieur. Etrangement, c'est Phillips qui se montre souvent le plus inventif, et aide la formation à révéler ici ou là un peu plus d'originalité au creux d'une oeuvre irréprochable, qui rappelle, en peinture, celles de petits maîtres qui convainquent sans révolutionner.

CD: 01/ The Sound From There 02/ Bug Out 03/ Deep Black Mystery 04/ Time and Units 05/ Sad Miss Holiday 06/ NXJX 07/ Haunted 08/ Burn Baby Burn

Norman Howard, Joe Phillips – Burn Baby Burn – 2007 – ESP. Distribution Orkhêstra International.

Commentaires [1] - Permalien [#]

>