Le son du grisli

Bruits qui changent de l'ordinaire


suivre le son du grisli Fil RSS au grisli clandestin Contact

Sortir : Sonic Protest 2017Interview de Jacques OgerLe son du grisli sur Twitter
A la question : interviewsAu rapport : impressions de concertsEn théorie : l'improvisation par l'écrit : John Butcher & Evan Parker

Alberto Novello (JesterN), Flavio Zanuttini : Le retour des oiseaux (Bowindo)

alberto novello flavio zanuttini le retour des oiseaux

J'ai échappé à l'aller que voilà déjà Le retour des oiseaux ! Je constate d'abord : l’oiseau-boomerang est propulsé par Alberto Novello (aka JesterN) (compo et électronique) et Flavio Zanuttini (bugle et composition).

C’est peu dire qu’il y a là de l’oiseau sur la branche et moi j’ai l’impression d’habiter le tronc d’arbre (c’est la crise pour tout le monde). Dehors, le bugle fait des ronds et le vent commence à bien souffler, mais c’est après que ça s’(é)corse… On sent le vent d’est (genre qui nous ramène de l’ECM) et un vent de faux sud (ce serait quand même pas de l’influence de gros Maalouf ? ce serait quand même dommage...) mais quand il disparaît ça va mieux : Alberto N. brouille toutes les bandes et s'en va jouer presque solo en alva minimalist noto…

Disons-le pour résumer (quoi, déjà ?) : Le retour des oiseaux est un disque étrange. Très. Parce qu’il faut ajouter à ce que j’ai déclaré une voix de fausset, des ondes de synthés, etc. Bref, cet ensemble hétéroclitofactice manque en plus singulièrement de cohérence – et cohérencement de singularité. Mais ce n'est qu'un premier disque, tout peut s'arranger...



Alberto Novello (JesterN), Flavio Zanuttini : Le retour des oiseaux (Bowindo Recordings)
Edition : 2015.
LP : A-B/ Le retour des oiseaux
Pierre Cécile © Le son du grisli

Commentaires [0] - Permalien [#]

>